Économie | Retraités : quels changements en 2018 ?
Économie

Retraités : quels changements en 2018 ?

Publié par Sybille De-la-rocque - le 5 janv. 2018

De nombreux changements attendent les retraités en 2018. Hausse de la CSG et du minimum vieillesse, ou encore baisse de la taxe d’habitation, impacteront de nombreux pouvoirs d’achat.

La taxe d’habitation baisse pour environ 80 % des ménages

La situation des retraités a été au cœur de l’actualité durant la fin de l’année 2017, et elle continuera sans doute de l’être en 2018. Malgré leur forte mobilisation l’année dernière, les mesures les concernant, adoptées par le gouvernement d’Emmanuel Macron, sont nombreuses et leur pouvoir d’achat devrait en être impacté.

Principale mesure : l’augmentation de la Contribution sociale généralisée (CSG) de 1,7 point. Cette dernière ne sera pas compensée, contrairement à la plupart des actifs, par une baisse des cotisations salariales. Conclusion : un pouvoir d’achat en baisse pour tous ceux qui ne sont pas exonérés de cet impôt (soit ceux dont le revenu fiscal de référence se situe en dessous de 11 018 € pour une part fiscale et 16 902 € pour deux parts). Les retraités concernés peuvent toutefois espérer que cette hausse soit compensée par la promesse d’une baisse de 30 % de la taxe d’habitation.

Le minimum vieillesse augmentera de 100 € en trois ans

Seconde mauvaise nouvelle pour les retraités : les pensions de base, après avoir augmenté de 0,8 % en 2017, n’évolueront pas en 2018. Il faudra attendre janvier 2019 pour observer une prochaine revalorisation. Les anciens fonctionnaires bénéficieront quant à eux d’une revalorisation de 1 % de leur RAFP (retraite additionnelle de la fonction publique).

Si les pensions de base n’évoluent pas, le minimum vieillesse sera quant à lui revalorisé de 30 €. Cette allocation, versée aux foyers les plus modestes, sera progressivement augmentée pour atteindre 900 € d’ici trois ans, contre 803,20 € aujourd’hui. 

À lire aussi Budget 2018 : les conséquences sur le quotidien des Français