Économie | Bijoux : quel métal faut-il privilégier ?
Économie

Bijoux : quel métal faut-il privilégier ?

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 15 nov. 2022
bijoux

Vous avez récemment acheté un nouveau bijou, mais mauvaise nouvelle… seulement quelques mois après votre nouvelle acquisition, celui-ci rouille, noircit ou laisse une marque bleue sur votre peau ? Il est important de savoir que chaque métal possède ses propriétés et que ce dernier ne résiste pas aux facteurs environnementaux (eau, lumière…) de la même façon. On vous explique quels métaux choisir pour des bijoux à la fois brillants et résistants, en fonction du budget de chacun.

L’or : le symbole même des bijoux haut de gamme

Il s’agit du métal le plus utilisé dans la fabrication de bijoux, attribuant à ceux-ci une image haut de gamme (juste après les diamants !). Celui-ci est souvent mélangé à d’autres matériaux comme le cuivre ou le zinc, car il est difficile à travailler dans sa forme la plus pure. Si l’or 24 carats (la forme la plus pure, composée à 99,9% d’or) et l’or 10 carats (composée à 41,7% d’or pur) sont hors budget, vous avez la possibilité d’opter pour des bijoux plaqués or, c’est-à-dire des bijoux fabriqués avec un métal de base, recouvert par une très fine couche d’or pur.

L’argent : oui, mais pas n’importe lequel ! 

L’argent 925 est celui que vous retrouvez généralement dans la plupart des bijouteries qui vendent des objets à prix accessibles. Ce matériau est, en réalité, composé à 92,5% d’argent pur, d’où son nom « argent 925 ». Il est solide et durable et vous pouvez vérifier sa nature grâce à un poinçon sur l’envers du bijou. Au fil des années, l’argent 925 a tendance à se ternir légèrement, notamment si votre peau possède un Ph acide. Pas de panique, il suffit simplement de frotter votre bijou avec une serviette pour lunettes chaque jour, ou encore de le nettoyer avec un produit spécial argenterie lorsque la brillance du bijou se sera affaibli.

Petit conseil : prêtez attention aux 7,5% d’autres matériaux qui composent votre bijou en argent 925. Ce sont souvent à cause d’eux que le bijou peut laisser une marque bleue sur la peau, notamment s’il s’agit de cuivre.

L’acier inoxydable : la meilleure alternative aux matériaux « nobles »

Si l’or ou l’argent sont au-dessus de vos moyens, l’acier inoxydable sera sans doute l’une des meilleures alternatives si vous souhaitez acquérir un bijou solide et durable dans le temps. Celui-ci se compose d’un alliage de fer, de carbone et de chrome, rendant ce métal résistant aux rayures ainsi qu’à la rouille. Gros avantage : il est de plus recommandé aux peaux sensibles puisqu’il possède des propriétés anti-allergènes. En terme de couleurs, vous retrouverez des modèles qui tirent vers l’argenté ou le doré en fonction de son alliage.

Le tungsten : un métal à la fois brillant et ultra solide

Le tungsten est l’un des matériaux les plus durs de la planète, il conviendra ainsi parfaitement à ceux et celles qui ont tendance à malencontreusement casser leurs bijoux. Il possède également la particularité et l’avantage de garder sa brillance sur le long terme, sans pour autant nécessiter un entretien particulier. Autre bonne nouvelle, l’acidité de la peau et la sueur ne gêne absolument pas ce matériau hypoallergénique ! En quelques mots ? Le tungsten est la meilleure option pour une alliance à la fois durable, élégante et au prix abordable.