Économie | Bientôt une nouvelle vignette pour tous les automobilistes ?
Économie

Bientôt une nouvelle vignette pour tous les automobilistes ?

Publié par Sybille De-la-rocque - le 18 déc. 2017

Des experts mandatés par le ministère des Transports préparent le grand retour de la vignette. Cette dernière servirait à financer l’entretien du réseau routier français.

Des experts planchent sur la création d’une nouvelle vignette

Comment réparer les routes de France ? En taxant les automobilistes. C’est ainsi que répondent les experts missionnés par la ministre des Transports, Élisabeth Borne, pour remettre en état le réseau routier français, qui s’est largement détérioré ces dernières années. Selon des informations révélées par Le Parisien, ces experts imagineraient actuellement la création d’une vignette, qui serait apposée sur tous les véhicules et dont le montant servirait à entretenir nos routes.

Selon ce projet, cette vignette pourrait être facturée entre 75 € et 125 € par véhicule, ce qui permettrait de réunir entre 3 et 5 milliards d’euros par an.

Géolocaliser les voitures pour facturer leur kilométrage ?

Pour les auteurs de cette proposition, il y a urgence car les routes de France sont dans un état déplorable. « Notre réseau routier est en danger. Il est temps de tirer la sonnette d’alarme avant qu’il ne soit trop tard », déclare ainsi Hervé Maurey, sénateur de l’Eure et membre du groupe d’experts désigné par le ministère des Transports, au Parisien.

Les experts sont formels, nos routes sont devenues dangereuses pour la sécurité des automobilistes. Chaussées déformées, marquage au sol effacé, nids-de-poule sont devenus fréquents et l’arrivée de l’hiver et du froid n’est pas pour rassurer les spécialistes. « Avec le gel, l’état actuel des couches supérieures des routes pourrait provoquer de gros problèmes ! », lance ainsi Pierre Calvin, président de l’Union syndicale de l’industrie routière de France (USIRF), dans les colonnes du quotidien. Et si l’idée d’une nouvelle vignette sur leur pare-brise n’enchante pas les automobilistes, ils seront sans doute encore moins convaincus par une autre proposition : géolocaliser les voitures pour les taxer, non pas au forfait, mais au kilomètre.

À lire aussi Les autoroutes françaises augmenteront en février 2018