Retour X
Économie | Les entreprises tricolores privilégient le Made in France
Économie

Les entreprises tricolores privilégient le Made in France

Proposé par Marie-eve Wilson-jamin - le 9 janv. 2019

Selon une étude du cabinet AgileBuyer, qui mène l'enquête chaque année sur les relations entre les clients et leurs fournisseurs, en 2019, le Made in France est devenu un vrai critère de choix pour les directeurs d'achats. 

Le Made in France, un critère de choix pour la moitié des directeurs d'achats

Est-ce que le travail de l'ancien ministre Arnaud Montebourg a porté ses fruits ? Une chose est sûre les entreprises privilégient le Made in France comme le prouve l'étude « les tendances et les priorités des départements achats » du cabinet AgileBuyer. Ainsi, 53 % des directeurs d'achats interrogés estiment que le Made in France fait partie de leurs critères de choix de leurs partenaires.

Et c'est un phénomène en progression constante. En effet, à titre de comparaison en 2013, seuls 14 % des acheteurs mettaient en avant ce critère, contre 31 % en 2017 puis 43% en 2018. En 2019, ils sont plus de 50%. La fabrication locale d’un produit est ainsi devenue un critère primordial d'attribution des marchés.

Privilégié dans l'hôtellerie et la restauration ainsi que dans la mode ou le luxe

Le Made in France a donc la cote : que faut-il en conclure ? Selon Olivier Wajnsztock, associé fondateur d'AgileBuyer, la première raison vient des inquiétudes liées à la politique protectionniste menée par Donald Trump. « Aujourd'hui, si un acheteur veut choisir un fournisseur dans un pays, il va se demander si le président américain ne va pas y imposer une taxe », explique-t-il sur BFM.

La tendance varie selon le secteur d’activité. Ainsi si dans l’hôtellerie et la restauration ainsi que dans la mode ou le luxe, 78 % et 64 % des acheteurs favorisent les produits français, le chiffre tombe à 32 % dans l’industrie automobile. Au final, seuls 10 % des consommateurs jugent que le Made in France est plus contraignant car il entraîne une augmentation des prix.

À lire aussi Alimentation des Français : toujours plus de bio !

Crédit photos: © © Shutterstock