Retour X
Économie | Le nouveau contrôle technique sera plus contraignant pour les automobilistes
Économie

Le nouveau contrôle technique sera plus contraignant pour les automobilistes

Proposé par Sybille De-la-rocque - le 9 janv. 2018

Le contrôle technique évolue. Une directive européenne, qui sera appliquée à partir du mois de mai 2018, renforce cette procédure, et certains automobilistes pourraient se voir interdire de circuler avec leur voiture plus de 24 heures.

131 points d’observation dans le nouveau contrôle technique

Les automobilistes n’ont qu’à bien se tenir ! Le contrôle technique se corse et les voitures jugées défaillantes ne pourront plus passer entre les mailles du filet. Cette réforme européenne, annoncée il y a quelques mois, prendra effet au mois de mai et vise à mettre un terme à tous les accidents de la route dont la cause est attribuée à un dysfonctionnement du véhicule.

Aujourd’hui, les contrôleurs qui effectuent l’examen d’une voiture observent 123 points de contrôle. Il y en aura désormais 131 qui pourront aboutir à trois scénarios. Le premier : votre véhicule est en bon état, ou seules quelques défaillances mineures sont constatées, et vous pouvez continuer à rouler.

24 heures, pas plus, pour effectuer les réparations en cas de « défaillances critiques »

La deuxième conclusion est établie lorsque votre véhicule présente une des 415 « défaillances majeures » que peuvent observer les contrôleurs. Dans ce cas de figure, vous aurez l’obligation d’effectuer une contre-visite dans les deux mois, après avoir corrigé les défaillances signalées.

Le troisième scénario, le plus contraignant, n’existe pas actuellement et concernera les véhicules sur lesquels ont été observés des défauts jugés « critiques » et qui peuvent mettre en danger la vie de l’automobiliste, comme d’autrui si un accident survenait. Ces défaillances peuvent concerner l’absence de liquide de frein, une fissure sur le pare-brise ou encore des feux-stop défectueux. Dans ce cas, l’automobiliste aura 24 heures pour conduire sa voiture chez un garagiste et devra effectuer une contre-visite dans les deux mois. S’il ne respectait pas ce règlement, il s’exposerait à une amende de 135 €.

À lire aussi Les voitures diesel se vendent moins cher en Allemagne

Crédit photos: © Shutterstock