Retour X
Maison | Interdiction en Europe de trois pesticides mortels pour les abeilles
Maison

Interdiction en Europe de trois pesticides mortels pour les abeilles

Proposé par M6 météo - le 30 avr. 2013

Lundi 29 avril, l’Europe a voté l’interdiction de trois pesticides mortels pour les abeilles. C’est l’occasion pour nous de revenir sur le rôle insoupçonné et pourtant si grand de ces petits insectes au sein de notre écosystème.

La Commission Européenne a obtenu ce lundi 29 avril l’interdiction de trois pesticides mortels pour les abeilles. Les néonicotinoïdes en question sont le clothianidine, l’imidaclopride et le thiaméthoxame, notamment présents dans les pesticides fabriqués par les groupes Bayer (Allemagne) et Syngenta (Suisse). Quinze Etats européens, dont la France, ont effectivement voté en faveur de l’interdiction de ces insecticides ; une nouvelle réforme qui devrait entrer en vigueur à partir du 1er juillet prochain et ce pour une durée de deux ans.

Cette réforme ne fait évidement pas que des heureux puisque, de l’autre côté du miroir, les grands producteurs agricoles et les multinationales de la chimie et de l'agroalimentaire font part de leurs inquiétudes. Le Copa-Cogeca, qui regroupe les plus grands syndicats agricoles européens, avait d’ailleurs demandé le report de cette mesure à 2014, insistant sur les lourdes pertes financières et sociales que pourrait engendrer cette interdiction.

Celle-ci a finalement été approuvée mais ne concernera néanmoins que quelques types de cultures, à savoir le maïs, le colza, le tournesol et le coton. Elle ne sera par ailleurs appliquée que pendant certaines périodes de l’année durant lesquelles les abeilles sont les plus actives.

Le rôle des abeilles dans notre environnement

Si cette interdiction a été votée, c’est suite au constat accablant qu’avait pu faire l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) quant à l'usage des pesticides sur les abeilles.

Des colonies entières d’abeilles disparaissent en effet à vitesse grand V alors qu’elles sont absolument essentielles à l’équilibre de notre écosystème. Si d’autres insectes participent également à cet équilibre, les abeilles en sont les reines. En butinant de fleur en fleur, elles permettent en effet la pollinisation de plus de trois quarts de nos cultures. Sans les abeilles, certaines espèces végétales seraient donc en voie de disparition puisqu’elles ne pourraient pas se reproduire.

Le saviez-vous ?

Saviez-vous par exemple, que dans un champ d’oignons, la pollinisation des abeilles est responsable de 70% de la production ? Dans la culture des fraises, elle est même responsable d’environ 90% des récoltes ! Des fleurs, comme l’orchidée, sont par ailleurs exclusivement polleinisées par les abeilles !

Cette réforme est donc une belle victoire pour les apiculteurs et les écologistes mais aussi pour tous les amoureux de la Nature !

Photo par phgaillard2001 – Flickr (CC BY-SA 2.0)

Sources : 7sur7, one-bee.fr et lesabeillesaparis.e-monsite.com

Crédit photos: © Shutterstock