Retour X
Maison | 8 plantes dangereuses et toxiques dont il faut se méfier
Maison

8 plantes dangereuses et toxiques dont il faut se méfier

Proposé par Pauline Picquette - le 29 avr. 2021
© olena sergienko

Après les plantes comestibles sauvages, intéressons-nous, dans cet article, à celles qui sont toxiques et dangereuses pour notre santé. Les plantes se ressemblent beaucoup... Il est alors important de se méfier... des faux-amis ! Doute, légitime, mais lourd de conséquences, parfois, voire mortel pour certaines... Apprendre à les connaître (et surtout pour les enfants), par des ouvrages spécialisés ou le web, mais surtout, sur le terrain, pour faire la différence et prendre confiance. 8 plantes dangereuses à éviter !

1. La digitale pourpre (famille des Scrofulariacées)

  • Lieu : Coteaux rocailleux, lisières de forêts, friches et jardins.
  • Description : Herbacée bisannuelle de 50 à 150 cm de hauteur avec de belles fleurs en corolle campanulée, mauve ou rouge, parfois blanche ou jaune, mouchetées à l’intérieur… Les feuilles sont alternes sur une longue tige.
  • Effets : Troubles gastro-intestinaux, vertiges, maux de tête, convulsions.

2. L’aconit napel ou casque de Jupiter (famille des Renonculées)

  • Lieu : Cette plante est commune des montagnes européennes, que l’on trouve dans des sols engraissés près des reposoirs à bétail.
  • Description : Elle peut mesurer jusqu’à 150 cm avec des feuilles découpées en 5 à 7 folioles. Ce sont ses fleurs, violet très foncé, qui captent l’intérêt.
  • Effets : Toucher la plante provoque des démangeaisons, les racines (2 à 4 grammes) peuvent entraîner le décès.

3. La parisette ou raisin-de-renard (famille des Liliacées)

  • Lieu : Sous-bois frais et humides, riches en humus.
  • Description : 4 feuilles ovales qui partent en croix depuis le centre de la tige de 20 à 30 cm… En avril-mai, apparaît une baie noire au centre.
  • Effet : 2 à 3 baies ingurgitées peuvent provoquer anxiété, nausées et troubles gastriques (et même la mort chez l’enfant).

4. Le vératre ou hellébore blanc ou faux hellébore (famille des Mélanthiacées)

  • Lieu : On la trouve en moyenne montagne.
  • Description : Des feuilles alternes et des fleurs grisâtres… Le vératre ressemble à la gentiane jaune d’où la confusion, parfois.
  • Effet : 1 à 2 grammes de ses racines peuvent être fatals...

5. Le sureau hièble ou faux-sureau (famille des Dipsacales)

  • Lieu : Sur les talus, les haies et les broussailles humides.
  • Description : Plante herbacée de 1 à 2 mètres de hauteur aux fruits noirs et luisants, aux fleurs en ombrelle… A différencier du sureau qui est un arbuste boisé (ligneux).
  • Effet : Les baies sont purgatives et vomitives au goût désagréable.

6. La grande cigüe (famille des Apiacées)

  • Lieu : Dans les prairies.
  • Description : Grande ombellifère de 2 mètres à la tige sans poils ; elle est maculée de tâches pourpres et ses ombrelles sont petites, ses fruits globuleux à la mauvaise odeur.
  • Effet : Poison connu depuis l’Antiquité (Socrate en est mort).

7. La belladone (famille des Solanacées)

  • Lieu : Dans les bois frais des régions calcaires.
  • Description : Plante herbacée de 50 à 150 cm de hauteur aux fleurs brun-pourpre qui donnent des baies noires luisantes très toxiques… Parfois confondues avec des merises, prunelles ou myrtilles.
  • Effet : L’ingestion de quelques baies provoque des troubles graves (jusqu’au décès).

8. La petite cigüe (famille des Apiacées)

  • Lieu : Près des zones cultivées, des décombres et des jardins.
  • Description : Ses feuilles sont découpées 2 à 3 fois, vert sombre et luisantes dessous. Ses ombrelles (aux petites fleurs blanches) sont ornées de bractéoles (3 feuilles) qui partent dans la même direction… A ne pas confondre avec le persil ou le cerfeuil des bois.
  • Effet : Troubles digestifs.

Nombreuses sont encore les plantes dangereuses : le ricin (ses graines renferment un alcaloïde puissant, la ricine, qui provoque l’empoisonnement), le sceau de Salomon,  le colchique, le lupin, les boutons d’or...

Soyons très prudents !