Retour X
Cuisine | 10 plantes comestibles à mettre dans son assiette
Cuisine

10 plantes comestibles à mettre dans son assiette

Proposé par Pauline Picquette - le 15 avr. 2021
© augustine fou

Les plantes sauvages foisonnent sur les routes, dans les forêts et prairies, voire dans nos jardins... « Mauvaises herbes », comme on le dit parfois ? Pas forcément ! Plutôt méconnues et comestibles pour certaines… depuis la nuit des temps ! Cependant, restons prudents, car certains de ces végétaux peuvent être toxiques ; des précautions sont à prendre avant de les récolter et de les cuisiner, et cela passe par la case « bien les connaître » ! Partons à la rencontre de 10 plantes comestibles communes.

5 plantes comestibles de prairie ou de jardin

  1. L’ortie : l’incontournable et redoutée ! Sa particularité est de nettoyer le sol… donc le lieu où elle pousse est important ! On choisira un endroit sain pour la cueillir, près du compost, par exemple. Ses qualités sont reconnues : riches en calcium, en fer et en vitamine C ; on consomme les têtes d’orties, les feuilles (cuites) dans une quiche ou avec des pommes de terre.
  2. Le plantain : Il se consomme en salade (au printemps) bien assaisonné. C’est aussi le régal des petits oiseaux qui mangent ses graines. Il soulage les piqûres d’ortie et il possède des effets anti-inflammatoires et anti-infectieux (affections respiratoires).
  3. Le trèfle : En salade avec de la tomate fraîche ! Les fleurs ont des vertus culinaires et médicinales ,  diurétiques et dépuratives. 3 ou 4 feuilles (1/10 000), tout est bon !
  4. La pâquerette : Riche en calcium, elle agrémente une salade en y mettant de la couleur… Mais on la cueille dans un lieu sain et bio, tel le jardin-potager. Ses fleurs et feuilles, en infusion, ont des vertus médicinales (douleurs).
  5. Le pissenlit : Riche en vitamines et minéraux, ses fleurs sont utilisées pour faire du vin de pissenlit ou de la confiture et ses feuilles en salade, en soupe ou en infusion.

5 plantes sauvages comestibles de sous-bois et de haies

  • Le lierre terrestre : Frais, ses feuilles parfument le taboulé ou une salade. Séché, on en fera une tisane. Très utile au jardin, car il attire les insectes butineurs (les bourdons) qui se régalent du nectar de ses fleurs.
  • Le gaillet gratteron : Riche en vitamine C, ses feuilles (rugueuses et collantes) et ses fleurs se dégustent crues en salade.
  • Les ronces : Pas du tout appréciées, car elles se répandent partout et un peu piquantes, cette plante est pourtant riche en tannin et en vitamine C ; on mange les bourgeons.
  • La silène (ou compagnon rouge) : Plante vivace, ses jeunes pousses (de mars à mai) sont comestibles cuites ou en salade… A la floraison, ses fleurs peuvent également se déguster.
  • L’oseille sauvage ou rumex : On mange ses feuilles en soupe, en salade ou en sauce pour rehausser le goût d’un plat (le poisson avec beaucoup d’arêtes). Elle possède des vertus digestives… Cependant, on la consomme avec modération, car elle contient de l’acide oxalique (toxique en grande quantité).

Pour mieux les connaitre et les apprécier, il est conseillé de consulter des ouvrages spécialisés ou de participer à une randonnée avec un spécialiste qui saura distinguer la plante sauvage comestible.