Actualités | La créatrice du hand spinner n'a pas touché un centime !
Actualités

La créatrice du hand spinner n'a pas touché un centime !

Emilia Capitaine Publié par Emilia Capitaine - le 30 mai 2017
hand spinner © @pixabay

L’Américaine à l’origine du hand spinner, ce jouet qui connaît un succès fou dans les cours de récréation, n’a tiré aucun revenu de son invention, car elle n’a pas pu renouveler son brevet faute d’argent.

Elle crée le prototype du hand spinner il y a 27 ans

Catherine Hettinger, une sexagénaire qui vit à Orlando en Floride (États-Unis), est la créatrice du hand spinner. C’est au début des années 1990 qu’elle a mis au point le premier prototype de ce jeu qui a envahi les cours de récréation du monde entier.

Au cours d’un été particulièrement difficile, elle a conçu une version non mécanique du spinner. En effet, Catherine était atteinte de myasthénie, une maladie auto-immune qui provoque des faiblesses musculaires et qui l’empêchait de jouer normalement avec sa fille. Le hand spinner leur permettait de jouer ensemble, chacune pouvant le faire tourner à son tour. En 1997, après avoir vendu un millier d’exemplaires d’une version améliorée du jouet, elle dépose un brevet à Washington. Mais alors que le jouet devait être commercialisé par la marque de jouets Hasbro, cette dernière a finalement décidé de se rétracter et de ne pas produire le hand spinner à grande échelle.  

Une situation précaire

En 2005, Catherine ne renouvelle pas ses droits, car elle n’avait pas les 400 dollars nécessaires à l’opération. Aujourd’hui, elle vit dans des conditions précaires : ses fins de mois sont difficiles et elle est contrainte de déménager pour un logement de plus petite taille.

Interrogée par le journal britannique The Guardian, elle confie ne pas être frustrée de ne pas avoir tiré de revenus de son invention, et se réjouit même de son succès.