Écologie | Tout savoir sur les compteurs d’eau connectés
Écologie

Tout savoir sur les compteurs d’eau connectés

Pauline Picquette Publié par Pauline Picquette - le 27 juin 2022
tuyaux robinet

Après l’électricité et le gaz, la connectivité des compteurs touche un autre fluide consommé tous les jours : l’eau, ce bien si précieux. Explications !

Pourquoi connecter son compteur d’eau ?

Economiser, c’est là tout le principe de ces compteurs capables d’afficher la consommation en temps réel. Même si pour certains, ce n’est pas une priorité, l’eau fait partie des factures. La télérelève permettra à chacun de maîtriser sa consommation d’eau, geste écologique, bien utile pour la planète. Le finalité est de poser les bons réflexes pour être plus sobre dans sa consommation… Et puis, si on se posait également la question de la provenance de l’eau potable... qui n’est pas inépuisable.

Quels sont les avantages du compteur d’eau connecté ?

Ils sont multiples pour l’usager :

  • Repérer les fuites,
  • Recevoir des alertes de surconsommation,
  • Evaluer sa facture, 
  • Suivre sa consommation en temps réel,
  • Pouvoir s’absenter durant la relève,
  • Recevoir une facturation basée sur sa consommation réelle,
  • Réduire son impact sur l’environnement (en économisant sa consommation).

Bien sûr, toutes ces données sont consultables sur un site adéquat (le fournisseur). Les systèmes d’alerte ne sont pas obligatoires, le consommateur choisit l’option. Par défaut, le seuil de consommation d’eau est fixé à 20 m3 par mois. L’alerte fuite quant à elle se déclenche au bout de 4 jours d’eau coulant en continu.

Quel équipement est-il prévu ?

Chaque compteur d’eau est équipé d’un adaptateur ou remplacé s’il est trop ancien.

Compteur d’eau connecté : quelques chiffres 

  • Quel est le coût d’un tel dispositif ? Le coût pour l’usager est d’environ de 0,10 euros par m3 soit environ par an… En fonction de sa consommation, à vos calculettes !
  • 3% des foyers français sont victimes chaque année de fuites d’eau.
  • Une fuite, si minime qu’elle soit (un goutte à goutte au robinet, aux toilettes…), peut engendrer une dépense de 150 à 600 euros.
  • Le volume d’eau moyen consommé par foyer en France est de 85 m3.
  • En 2020, on estime la perte annuelle, liées aux fuites d’eau, à près d’1 milliard de m3, c’est-à-dire la consommation annuelle de 18,5 millions d’habitants.

Les méthodes de relevés à distance des compteurs communicants

Il existe 2 méthodes de relevés :

  • Le Réseau AMR (Automate Meter Reading) : Le moins cher et le plus rapide à mettre en place, précision parfaite des relevés et parfaitement adapté aux secteurs ruraux… mais nécessité d’une intervention humaine. Un employé du fournisseur, équipé d’un releveur à distance circule dans la zone où sont installés les compteurs ; le releveur récupère automatiquement les index de consommation dans la zone.
  • Le Réseau AMI (Automate Meter Infrastructure) : Ce système relève les compteurs automatiquement en continu, il détecte les fuites ou les anomalies très rapidement et il est bien adapté aux villes… mais il demande un investissement initial élevé… Il reste cependant intéressant dans le temps avec des coûts d’entretien et de gestion moindres. Le Réseau AMI remplace de fait les agents par des serveurs fixes qui collectent en continu les données.

Vous l’avez bien compris, le but étant de maîtriser sa consommation d’eau, de faire la « chasse » aux fuites , de réaliser des économies et de respecter la planète, car l’eau est une richesse, qui n’est pas inépuisable, surtout en ces temps de sécheresse !