Actualités | Miss France : le Nord - Pas-de-Calais une nouvelle fois à l'honneur
Actualités

Miss France : le Nord - Pas-de-Calais une nouvelle fois à l'honneur

Marine Tertrais Publié par Marine Tertrais - le 18 déc. 2017
Miss France 2018 est une nouvelle Miss Nord - Pas-de-Calais. © Capture d'écran TF1

« Jamais deux sans trois », dit le dicton. Après Camille Cerf, Miss France 2015, et Iris Mittenaere, Miss France 2016, c’est au tour d’une nouvelle Miss Nord - Pas-de-Calais de devenir Miss France.

Une troisième Miss Nord - Pas-de-Calais

Serait-ce dans le Nord de la France que l’on trouve les plus jolies femmes de France ? En 4 ans, la Miss Nord - Pas-de-Calais a remporté 3 fois le titre de Miss France. Une région qui recèle de merveilleux trésors, à commencer par ses habitantes dont les sourires ont su charmer le pays entier. Après Camille Cerf, et Iris Mittenaere, c’est en effet Maëva Coucke qui a été élue samedi 16 décembre Miss France 2018.

Maëva Coucke a 23 ans, elle succède à la Guyanaise Alicia Aylies, qui fut la première Miss Guyane à décrocher la couronne. Elle mesure 1,76 m et est étudiante en licence de droit. À ses côtés, en finale, Miss Corse, première dauphine et Miss Ile-de-France, deuxième dauphine. Au total, 30 jeunes femmes de 18 à 24 ans ont participé à ce grand concours de beauté, diffusé sur TF1.

Un concours de circonstances ?

Ce n’est pas la première fois qu’une région remporte une série de victoires comme c’est le cas aujourd’hui. La Bretagne avait remporté la couronne trois fois d'affilée, en 1960-1961-1962, et Paris également en 1948, 1949 et 1950. Selon certains commentateurs, c’est la mobilisation de la région Nord - Pas-de-Calais qui permet à ces Miss de se faire élire. 4 millions de votants potentiels dans le Nord, contre quelques 300 000 pour la Corse.

Cette année c’est Miss Univers, Iris Mittenaere, qui a été choisie pour présider le jury. Une présence suspecte pour certains. « Le Nord - Pas-de-Calais est une région où on aime le rassemblement populaire et où on soutient les initiatives », a commenté de son côté Sylvie Tellier. « On a senti une région concernée. Il serait faux de dire qu’elle a gagné car Iris était présidente. Le trio final était déjà le choix des téléspectateurs dès les douze. »