Économie | Vivez vous dans une région riche ?
Économie

Vivez vous dans une région riche ?

M6 météo Publié par M6 météo - le 5 août 2016
Vivez vous dans une région riche ?

En juillet 2016, l’INSEE a publié un rapport sur le PIB des régions entre 1990 et 2013. Les inégalités entre les différents territoires sont encore importantes et certaines régions peinent à se sortir la tête de l'eau depuis la crise de 2008.

La faute à la crise

La crise de 2008 a frappé fort et certaines régions ne s’en sont pas encore bien remises. D’après l’Institut, la majorité des régions françaises ont un PIB en 2013 qui est presque équivalant à celui d’avant la crise. En revanche, certaines n’ont pas récupéré de la même manière comme en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et plus fortement encore en Bourgogne-Franche-Comté avec - 1 % par an en moyenne. Leur PIB a ainsi reculé entre 2008 et 2013.

À contrario, les îles comme la Guyane et Mayotte s’en sortent bien. Auparavant, leur PIB était parmi les moins élevés des régions françaises alors qu’aujourd’hui, il croit fortement ( 4 %). La Corse elle, enregistre la croissance la plus rapide depuis 2000.

Des écarts importants

Le rapport souligne les écarts importants entre les PIB régionaux par habitant en 2013 et selon les zones, le nombre peut même doubler. Par exemple le Nord-Pas-de-Calais-Picardie a un PIB de 25 200 € quand en Île-de-France il s’élève à 53 600 €. En ce qui concerne les DOM-TOM et par exemple Mayotte, on observe un écart qui se creuse davantage : le PIB de cette île de l’océan indien s’élève à seulement 8 000 €.

À noter que dans les années 1990, la croissance était positive sur l’ensemble des régions françaises. Le PIB est passé de 1,6 % à 2,6 %, augmentant ainsi de 2 % chaque année. Entre 2000 et 2008, certaines régions se portaient encore bien et continuaient sur cette lancée. En revanche, certains signes de ralentissement ont été observés dans les régions de l’Est et du Centre, avec une croissance qui descendait sous la barre des 1 %.