Santé / Bien-être | Santé : 60 Millions de consommateurs épingle 100 aliments ultra-transformés
Santé / Bien-être

Santé : 60 Millions de consommateurs épingle 100 aliments ultra-transformés

Publié par Perrine Derobien - le 13 avr. 2018

Alors que l’on nous répète qu’il faut manger des produits sains, les industriels fabriquent encore des produits ultra-transformés souvent riches en additifs et en sucre, mais pauvres en légumes. 60 Millions de consommateurs a mené son enquête et les résultats font plutôt peur.

60 Millions de consommateurs a analysé 100 aliments ultra-transformés

Publiée dans le British Medical Journal début 2018, une vaste étude réalisée auprès de plus de 100.000 Français a permis d’établir une association entre la consommation d’aliments ultra-transformés et le sur-risque de développer un cancer. Ainsi, selon les chercheurs, une augmentation de 10 % de produits ultra-transformés dans l’alimentation provoquerait une augmentation de plus de 10 % des risques de développer un cancer, notamment le cancer du sein. En cause, entre autres, la moins bonne qualité nutritionnelle de la nourriture industrielle, les additifs etc…

Cette étude a été le point de départ d’une enquête réalisée par 60 Millions de Consommateurs qui épingle des produits industriels et n’hésite pas à parler « d’aliments qui nous empoisonnent ». Dans le hors-série, 100 denrées sont passées au crible, la chasse aux sel, sucre et graisse est déclarée mais surtout, les stratégies de marketing des industriels sont dénoncées.

Trop de sucre, trop d’additifs et presque pas de légumes

Vous pensez que le cacao que vous donnez à votre enfant dans son bol de lait est bon pour la santé car son étiquette affiche du fer, de la vitamine D et du zinc ? Détrompez-vous ! Non seulement il a été enrichi en vitamines, mais surtout il contient énormément de sucre : Nesquik en contient 76 %, Super Poulain 86 % !

Que dire des yaourts, ces produits laitiers plébiscités par les parents car ils sont bons pour les os : 60 Millions affirme avoir « trouvé jusqu’à 12 additifs dans des yaourts sur lit de fruits ».

Quant à certaines préparations, elles affichent des légumes alors qu’en réalité, il y en a en quantité très faibles. C’est le cas des cubes de bouillons mais aussi des nouilles instantanées, comme celles fabriquées par Tanoshi qui n’ont que 0,4 % de légumes déshydratés. En revanche, « pour leur donner un semblant de saveur et de texture, pas moins de 12 additifs ont été incorporés ». Bon appétit !

Le saviez-vous ? On mange moins sainement qu'on le croit