Économie | Attention aux fausses ventes du Black Friday
Économie

Attention aux fausses ventes du Black Friday

Marie-eve Wilson-jamin Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 23 nov. 2017
Les cybercriminels pourraient en profiter pour multiplier les arnaques. © © Shutterstock

Le site Cybermalveillance, destiné à assister les particuliers, appelle à ne pas se précipiter sur les bonnes affaires. Il donne aussi quelques conseils pour éviter les escroqueries.

Les cybercriminels prêts à redoubler d'efforts 

Le groupement public Cybermalveillance appelle à la prudence et invite à ne pas se précipiter sur les (trop) bonnes affaires de la promotion en ligne du Black Friday. « Cet événement sera bien évidemment l'occasion pour les cybercriminels de redoubler d'efforts pour profiter de la précipitation et de la crédulité des internautes imprudents en quête de la "bonne affaire à ne pas rater" en menant des escroqueries de toutes sortes », explique-t-il dans un communiqué.

Et il met en garde : « Toutes les techniques frauduleuses seront utilisées par les criminels pour tenter d'abuser leurs victimes afin de leur faire réaliser un achat qu'ils ne verront jamais arriver, les faire rappeler des numéros surtaxés, leur voler leurs données personnelles ou bancaires, les rançonner, [leur envoyer] un virus ». 

Ne pas se précipiter avant d'acheter sur internet

Le meilleur des conseils est de ne pas se précipiter, malgré les offres alléchantes. Le groupement revient sur des règles de base que l'on a parfois tendance à oublier dans ces moments-là : «  Ne rappelez pas inconsidérément des numéros surtaxés, surtout si des messages énigmatiques vous demandent de recontacter un pseudo transporteur "pour votre livraison" ou un service après-vente "suite à votre achat" ». 

Derniers rappels à la prudence : se méfier de mails frauduleux. Et de prévenir : « Ne cliquez pas sur les liens et n'ouvrez pas les pièces jointes d'expéditeurs inconnus ou douteux qui vous annoncent l'affaire du siècle ». Enfin, le groupement conseille de changer ses mots de passe à chaque site d'achat et d'en créer des complexes, difficiles à deviner (éviter les dates de naissance par exemple).

À lire aussi : Un guide complet pour ne plus se faire arnaquer sur Internet