Santé / Bien-être | Déprime : comment lutter contre le Blue Monday ?
Santé / Bien-être

Déprime : comment lutter contre le Blue Monday ?

Publié par Sybille De-la-rocque - le 21 janv. 2019

Le Blue Monday est-il vraiment le jour le plus déprimant de l’année ? Pour Florence Servan-Schreiber, écrivain et journaliste, spécialiste du bonheur, il ne tient qu’à nous de faire de cette période un peu maussade un moment de joie.

Pour être heureux en hiver, sortez et voyez vos amis !

Aujourd’hui, lundi 21 janvier, c’est le Blue Monday. Traduction : le jour le plus déprimant de l’année. Tous les ans depuis sa proclamation, le 3ème lundi de janvier vient nous rappeler que l’hiver est bien installé, que le soleil peine à briller, que les vacances sont loin, tout comme le printemps. Bien que l’invention du Blue Monday n’ait absolument rien de scientifique, force est de constater que pour la plupart des Français, ce jour n’est en effet pas le plus lumineux, à tout point de vue. Il ne tient toutefois qu’à nous d’en faire une journée particulière et, plus globalement, de rendre notre hiver plus agréable. Comment ? En écoutant Florance Servan-Schreiber, auteur de « Dîner de kifs ». Interrogée dans le quotidien 20 Minutes, cette journaliste confie quelques astuces pour se sentir mieux en plein cœur de la saison grise et froide.

Si vous vous sentez déprimé par l’hiver, la première chose à faire est de stimuler votre organisme. Se cloitrer chez soi n’est pas une solution, voir ses amis l’est beaucoup plus. « Ce qui fait vraiment du bien, c’est de passer du temps avec ses proches », lance-t-elle dans 20 Minutes. « Si vous passez une heure tout seul à zapper devant la télé, vous aurez l’impression d’avoir perdu une heure. Mais si vous passez une heure entre copains, vous gagnez une heure de bon temps ! »

Acceptez d’être déprimé de temps à autre, cela fait aussi partie de la vie

Et si, pour être heureux en hiver, il suffisait de ne pas chercher le bonheur ? Florence Servan-Schreiber explique que « le contexte d’injonction au bonheur » dans lequel nous vivons, peut rapidement devenir « contre-productif ». Il est normal de se sentir plus triste parfois, et si nous ne devons pas nous apitoyer sur notre sort, nous devons également accepter que ces périodes font partie de la vie, comme la saison froide fait partie de l’année.

Il n’est alors nul besoin d’en faire trop pour se remonter le moral. « Rien n’empêche pendant cette période jugée un peu déprimante de se consacrer à un projet intérieur », explique Florence Servan-Schreiber. « Vous aimez écrire ? Tricoter ? Cuisiner de bons plats ? Faites-le ! Et si votre kif, c’est de regarder des séries sur Netflix, vous pouvez combiner cela avec une activité intérieure : regardez la série de Marie Kondo, la reine du rangement, et ça vous donnera illico l’envie de ranger chez vous ! »

À lire aussi Évitez le blues de l'hiver !