Santé / Bien-être | Grippe aviaire : deux cygnes morts dans l'Ain
Santé / Bien-être

Grippe aviaire : deux cygnes morts dans l'Ain

Publié par Nathalie Jouet - le 13 janv. 2017

Un foyer d’influenza aviaire (H5N8) hautement pathogène a été confirmé sur deux cygnes retrouvés morts sur un étang, dans une commune de l’Ain. Une zone de surveillance a donc été mise en place dans ce département.

Des mesures mises en place dans les élevages alentour

Le préfet de l’Ain, Arnaud Cochet, a mis en place une zone de contrôle temporaire (ZCT) pour grippe aviaire, dans un rayon de 5 km autour du lieu où les cygnes ont été retrouvés morts. Les villes concernées sont donc :  Bouligneux, La Capelle du Chatelard, Lapeyrouse, Marlieux, Le Plantay, Saint-Germain-sur-Renon, Sandrans et Villars-les-Dombes.

Ainsi, dans cette zone, « tout détenteur d’oiseaux non détenus en permanence à l’intérieur de locaux à usage de domicile ou de bureau est tenu d’en faire la déclaration auprès du maire », à la préfecture de l’Ain le 12 janvier 2017. Les produits issus des volailles ou de leur lieu de vie ainsi que les volatiles, ne doivent en aucun cas être sortis des exploitations.

Le virus H5N1 est de retour

Un nouveau cas de grippe aviaire a été relevé dans un élevage d’Augé dans les Deux-Sèvres. Contrairement aux deux cas précédents, les volailles ont été contaminées par le virus H5N1. Plus de 7 500 pintades, canards et dindes ont donc été abattus. Ce virus moins virulent que la souche H5N8 circule actuellement dans le Sud-Ouest de la France.

Des visites vétérinaires sont planifiées, afin de s’assurer que les mesures de confinement et de biosécurité sont formellement respectées dans les zones les plus atteintes par le virus. « Si, à l’issue de ces visites, aucun signe évocateur d’influenza aviaire n’est décelé, la zone de contrôle temporaire pourra être levée », assurent les services de l’État.