Actualités | Hawaï utilise les vagues pour produire de l'énergie
Actualités

Hawaï utilise les vagues pour produire de l'énergie

Publié par Nathalie Jouet - le 22 sept. 2016

Cet État qui attire de nombreux surfeurs s’est doté de la première usine marémotrice et houlomotrice des États-Unis. Son objectif est de s’affranchir des énergies fossiles d’ici 2045. L’énergie des vagues pourrait devenir compétitive d’ici 2050.

Des objectifs ambitieux

En 2015, Hawaï annonçait qu’il s’alimenterait uniquement en énergies renouvelables en 2045. Pour accomplir cet objectif, l’État a inauguré l’usine marémotrice Azura non loin du rivage d’une de ses îles. Celle-ci vient compléter les installations solaires, éoliennes et géothermiques déjà en place pour la production électrique.

L’usine Azura a été co-financée à hauteur de 500 000 dollars par la Nouvelle-Zélande et fonctionne uniquement grâce aux vagues et à la marée. Si pour l’instant la puissance de l’usine n’excède pas 500 kilowatts, elle devrait fournir à terme une puissance d’1,5 mégawatt, ce qui en ferait la sixième centrale hydraulique la plus puissante au monde.

Des tests qui pourraient être concluants

Elaborée par l’agence gouvernementale spécialisée dans l’innovation Callaghan Innovation et par l’entreprise Energy Hydraulics Ltd qui a réalisé les premiers tests, ce prototype présente l’avantage d’être moins coûteux et moins nocif pour l’environnement que les barrages.

Azura sera en phase de test durant 12 mois. Si les résultats sont positifs, d’autres usines pourraient être installées autour des côtes des États-Unis. Les énergies marémotrices et houlomotrices occuperaient ainsi une place importante dans la transition énergétique. En effet, les énergies renouvelables ne représentaient que 8,3 % du mix énergétique des États-Unis en 2012.