Santé / Bien-être | Les Français ont peur de leur médecin et cela nuit à leur santé
Santé / Bien-être

Les Français ont peur de leur médecin et cela nuit à leur santé

Sybille De-la-rocque Publié par Sybille De-la-rocque - le 19 sept. 2017
médecin

Les patients redouteraient-ils leur médecin ? C’est ce qui ressort d’un récent sondage selon lequel les Français sont près de 80 % à craindre une remarque désobligeante ou un jugement de la part des professionnels de santé.

Les femmes et les jeunes sont plus sensibles au jugement médical

Si comme plus des trois quarts des Français, vous n’êtes pas tout à fait à l’aise pour parler de sujets sensibles à votre médecin, vous vous retrouverez sans doute dans ce sondage réalisé par BVA pour Zava, un site de téléconsultations médicales, et qui vient d’être dévoilé par 20 Minutes. Cette étude s’est intéressée à la défiance qui s’est installée entre les soignants et leurs patients.

Selon cette dernière, pas moins de 78 % des Français, soit près de 4 sur 5, ont déjà craint le jugement d’un professionnel de santé. Ce sentiment semble avoir majoritairement été expérimenté par les femmes, puisque 83 % d’entre elles redoutent le regard ou les remarques qui pourraient être faites par leur soignant. Les jeunes sont également particulièrement concernés par ce constat et 87 % des 18-34 ans affirment faire partie de ceux qui redoutent un rendez-vous médical.

Un quart des Français renoncent à des soins médicaux par peur du médecin

Pourquoi tant de défiance ? 31 % des sondés affirment craindre, ou avoir déjà été victimes d’une remarque désobligeante, tandis que 18 % redoutent que la personne à laquelle il s’adresse ait une fausse opinion d’eux. Ils sont par ailleurs 5 % à craindre que leur médecin ne parle de leur cas à un proche.

Ce constat et ces craintes ont un retentissement important sur la santé des Français puisqu’ils sont nombreux à ne pas prendre soin de leur santé en raison de cette peur d’un jugement. Le sondage révèle ainsi que 45 % des Français n’ont pas osé aborder un sujet avec leur médecin, tandis que 38 % ont déjà repoussé la prise d’un rendez-vous médical et 25 % ont choisi de renoncer à des soins.