Retour X
Cuisine | Les pizzaiolos entrent au patrimoine immatériel de l'humanité
Cuisine

Les pizzaiolos entrent au patrimoine immatériel de l'humanité

Proposé par Beaudoin Cecilia - le 8 déc. 2017

Confectionner une pizza à la façon des maestros de Naples n'est pas donné à tout le monde. Le savoir-faire des pizzaiolos, reconnu et apprécié mondialement, appartient désormais au patrimoine immatériel de l'humanité.

La pizza rejoint la bière belge et la gastronomie française au panthéon gourmand mondial

La pizza fait son entrée dans la cour des grands, à côté de la gastronomie française et de la bière belge. Réuni jeudi sur l'île sud-coréenne de Jeju pour examiner 34 nouvelles demandes d'inscription sur la liste représentative du patrimoine culturel de l'humanité, l'UNESCO vient en effet de mettre à l'honneur l'art traditionnel et pluri-séculaire des pizzaiolos napolitains.

Capable de faire virevolter sa pâte dans les airs sans jamais se départir de sa bonne humeur, « le pizzaiolo associe à son savoir-faire culinaire chansons, sourires, technique, spectacle. C'est un art qui remonte au XVIe siècle », pouvait-on lire dans le dossier de candidature italien. Deux millions de signatures avaient été récoltées grâce à une « pétition mondiale » de soutien à cette inscription, se félicite Sergio Miccù, président de l'association des pizzaiolos napolitains, dans les colonnes du Figaro.

Éviter que des traditions ancestrales ne se perdent au fil des générations

Créé en 2003, le patrimoine mondial immatériel de l'humanité compte à ce jour 365 entrées (arts du spectacle, pratiques sociales, rituels et célébrations, événements festifs, savoir-faire artisanaux…), parmi lesquelles figurent la rumba cubaine, le batik indonésien, le théâtre de marionnettes de Slovaquie et Tchéquie ou le shital pati bangladeshi (tissage traditionnel de nattes en jonc). 

Une liste de sauvegarde d'urgence existe par ailleurs, pour permettre à des traditions culturelles ancestrales menacées de disparition, d'être inscrites elles aussi au patrimoine mondial de l'humanité et de trouver plus de facilités à se perpétrer de génération en génération. Dans cette liste, on trouve par exemple le langage sifflé de Turquie et le Taskiwin marocain (danse du Haut-Atlas occidental consistant à faire vibrer ses épaules au rythme de tambourins et de flûtes).

À lire aussi : Le Président islandais n’interdira pas la pizza hawaïenne

Crédit photos: © Shutterstock