Écologie | Nouveau record caniculaire : 53,7°C en Iran le 29 juin 2017
Écologie

Nouveau record caniculaire : 53,7°C en Iran le 29 juin 2017

M6 météo Publié par M6 météo - le 6 juil. 2017
L'Iran détiendrait le nouveau record de température caniculaire la plus élevée : 53,7°C. © © Shutterstock

Le nouveau record mondial de chaleur a été enregistré le 29 juin 2017 dans la ville d'Ahvaz (Iran) où les températures ont atteint 53,7°C selon un météorologiste de Météo France. 

Iran : des températures si hautes que le corps humain ne pourra plus s'adapter 

Canicule et réchauffement climatique n'ont pas fini de faire parler d'eux. Le 29 juin 2017, la ville d'Ahvaz (Iran) a enregistré des températures avoisinant les 53,7°C, selon le twitt d'un météorologue français. Si l'on en croit les experts américains du Weather Underground, la chaleur se serait même élevée jusqu'à 129,2 degrés Fahrenheit, soit 54°C. Ce chiffre pourrait bien devenir le nouveau record des températures hautes enregistrées sur la Terre. 

Au-delà de savoir si la ville d'Ahvaz a oui ou non battu le record mondial des températures les plus hautes, la situation a de quoi inquiéter. Pour les météorologues, cette hausse du baromètre est directement liée au réchauffement climatique. D'ailleurs, si l'on s'en réfère a une étude réalisée en 2015, le Moyen-Orient pourrait rapidement devenir inhabitable si les émissions de gaz à effets de serre ne diminuent pas significativement. Les températures sur le territoire augmenteraient en effet à tel point que le corps humain ne pourrait plus s'adapter. 

Le réchauffement climatique s'amplifie partout dans le monde 

Les historiens et les météorologues ne parviennent pas à s'accorder sur le caractère nouveau de telles températures sur la Terre. Chacun conteste ou soutient que des températures de 53,8°C auraient déjà été enregistrées dans une ville du Koweit le 21 juillet 2016 et dans la Vallée de la Mort en Californie le 10 juillet 1913.

En attendant que soit confirmé par l'organisation métérologique mondiale le fait que la ville d'Ahvaz a bien enregistré les températures les plus hautes connues sur terre le 29 juin 2017, les effets du réchauffement climatique sur de nombreuses régions du monde, eux, restent incontestables. 

À lire aussi : Le réchauffement climatique s’accélère, dépassant toutes les prévisions