Retour X
Cuisine | La recette du Nutella a-t-elle été modifiée ? Le groupe Ferrero répond…
Cuisine

La recette du Nutella a-t-elle été modifiée ? Le groupe Ferrero répond…

Proposé par Marine Tertrais - le 7 nov. 2017

Une association de consommateurs en Allemagne accuse le groupe Ferrero d’avoir modifié la recette du Nutella. Des allégations auxquelles le groupe a souhaité répondre.

Des ajustements dans la recette

Le groupe italien Ferrero a reconnu, lundi 6 novembre dans Les Échos, avoir « procédé à quelques ajustements » sur la recette du Nutella. Cette déclaration faisait suite à des accusations d’une association allemande, qui reprochait à l’industriel d’avoir caché des changements dans la recette aux consommateurs. « La qualité du produit est inchangée, tout comme son goût et sa texture », a cependant tenu à préciser Ferrero.

Mais en quoi consiste concrètement ces ajustements ? « La poudre de lactosérum, un produit dérivé du lait, a été remplacée par une légère augmentation de la quantité de lait écrémé en poudre déjà présente », a indiqué Ferrero au site 76 Actu. Il semblerait en effet que sur la liste d’ingrédients des pots français, la proportion de lait soit passée de 6,6 à 8,7 % et que le lactosérum ait disparu.

La part de cacao a-t-elle reculé ?

Mais l’association allemande risque d’être déçue, car selon elle, les changements étaient bien plus importants. En Allemagne, la couleur du Nutella aurait changé. Dans un article publié récemment, l’association explique que la couleur de la pâte est devenue plus claire du jour au lendemain. Selon elle, « le cacao a reculé dans la liste des ingrédients mais Ferrero refuse de donner sa teneur exacte malgré nos sollicitations ».

Et de dénoncer le manque de transparence de l’entreprise. Pas moyen outre-Rhin de vérifier si la part de cacao a reculé, puisque ce dosage n’est pas quantifié sur les étiquettes. L’association est formelle : dans les produits allemands, la part de lait écrémé en poudre est passée de 7,5 % à 8,7 %, la teneur en sucre est passée de 55,9 % à 56,3 % et le taux de matière grasse a reculé, de 31,8 % à 30,9 %. Le mystère reste entier.

Crédit photos: © Shutterstock