Retour X
Économie | Retraites : un bonus pour ceux qui arrêtent de travailler après 62 ans ?
Économie

Retraites : un bonus pour ceux qui arrêtent de travailler après 62 ans ?

Proposé par Marie-eve Wilson-jamin - le 22 janv. 2019

Et si les retraités travaillaient plus pour gagner plus ? La retraite bénéficierait d'un bonus, d'une majoration si l'on travaille au-delà de 62 ans, l'âge légal de départ. 3 à 5% de plus pour chaque année supplémentaire.

Une surcote des pensions pour les retraites prises après 62 ans

Nouvelle proposition de Jean-Paul Delevoye, dans le dossier brûlant des retraites. Le Haut commissaire à la réforme des retraites propose que les futurs retraités qui partiront après 62 ans, soit l'âge minimal de départ, bénéficient d'une surcote pour leur pension

Ce bonus pourrait s'élever de 3% à 5% par année de travail supplémentaire. Une annonce qui encourage donc les départs tardifs. Pour rappel, à l'heure actuelle, pour obtenir une retraite à taux plein, il faut être âgé d'au minimum 62 ans et avoir suffisamment cotisé.

Inciter les Français à travailler plus longtemps

La réforme des retraites proposée par le gouvernement Macron a pour objectif principal  d'unifier tous les régimes, du privé comme du public, en un seul et même système. Ce dernier devra convertir les trimestres de cotisation du système actuel en points.

Au final, il n'est pas certain que cette proposition soit appliquée. Mais une chose est sûre, Jean-Paul Delevoye a trouvé une solution pour inciter les Français à travailler plus longtemps sans toucher à l'âge légal de départ à la retraite (62 ans) et donc sans heurter les organisations syndicales. 

 

Crédit photos: © © Shutterstock