Santé / Bien-être | Sevrage tabagique : pour 70% des fumeurs le coût des substituts est un frein
Santé / Bien-être

Sevrage tabagique : pour 70% des fumeurs le coût des substituts est un frein

Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 25 mai 2018
© ©shutterstock

Plus de sept fumeurs sur dix affirment que le coût des substituts nicotiniques est un frein pour arrêter de fumer, selon un sondage réalisé auprès d'un panel de 1.000 personnes composé de 50% de fumeurs et 50% de non-fumeurs.

Plus de 70% des sondés estiment que le coût du sevrage tabagique est un frein

Selon un sondage OpinionWay/Johnson&Jonhson réalisé sur un panel de 1.000 personnes composé de 50% de fumeurs et 50% de non-fumeurs et révéle par Europe 1, plus de sept fumeurs actuels sur dix affirment que le coût des substituts nicotiniques est un frein pour arrêter de fumer. 62% des fumeurs actuels estiment également que si les substituts nicotiniques étaient remboursés par la Sécurité sociale cela inciterait les fumeurs à arrêter le tabac. 

Pour rappel, depuis dimanche 20 mai 2018, l'Assurance Maladie rembourse à 65% certaines marques de patchs anti-tabac (NicoretteSkin) et des gommes à mâcher à la nicotine (Nicotine EG) pour les fumeurs. Ceux qui ont une mutuelle n'ont même plus à payer en pharmacie alors qu'ils devaient jusque-là avancer les frais avant de se faire rembourser avec un forfait de 150 euros par an.

Les patchs et gommes multiplient par trois le taux de sevrage

Sur Europe1, le Dr Anne Laurence Le Faou, présidente de la société francophone de tabacologie, salue cette mesure, d'autant plus intéressante que l'efficacité des substituts nicotiniques n'est plus à démontrer. « Les patchs et les gommes multiplient par trois le taux de sevrage à six mois par rapport à quelqu'un qui ne prend rien », rappelle la spécialiste. Et de conclure : « Quelqu'un qui ne prend rien n'a que 3 à 5 % de chance d'y arriver seul, pas plus ». 

Pour rappel, le patch s'applique sur la peau et diffuse lentement la nicotine à travers l'épiderme. Il permet de réduire ou d’éviter les symptômes de manque liés à l’arrêt de la cigarette : nervosité exacerbée, stress, prise de poids. À l'instar des autres substituts nicotiniques, le patch est efficace dans la mesure où les doses et la durée d’utilisation sont respectées. 

Lisez : Arrêter de fumer réduit les risques de cancers du côlon et du pancréas