Santé / Bien-être | Hypnose : que faut-il savoir avant de se lancer ?
Santé / Bien-être

Hypnose : que faut-il savoir avant de se lancer ?

Publié par Pauline Picquette - le 19 janv. 2020

L’hypnose, une efficacité prouvée ou un simple effet de mode ? Auparavant principalement liée au milieu du spectacle et de la magie, l’hypnothérapie est aujourd’hui présente plus que jamais dans notre quotidien : arrêter de fumer, combattre l’anxiété, perdre du poids, lutter contre des troubles sexuels, vaincre une phobie… Cette pratique thérapeutique douce permettrait de soulager et de soigner… Tâchons d’en savoir un peu plus !

Vous avez déjà été en état d’auto-hypnose !

Vous n’avez jamais testé l’hypnothérapie ? Détrompez-vous, car sans même le réaliser, vous avez déjà été hypnotisé, ou plutôt en état d’auto-hypnose…. L’expression « être dans la lune » n’est d’ailleurs pas éloignée de cet état de sommeil éveillé.

Vous êtes au volant et vous avez manqué la sortie car vous étiez dans vos pensées ? Vous êtes devant un film et tellement pris par ce dernier que vous en oubliez la réalité ? Et oui, vous avez été en état naturel d’hypnose ! Et cela arrive très régulièrement durant une journée.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Concrètement, l’hypnose est un état de relaxation profonde vous plongeant entre l’éveil et le sommeil, tel un sommeil éveillé. Vous n’êtes ni vraiment endormi, ni totalement conscient, votre corps et votre esprit sont déconnectés du monde extérieur : nous pouvons parler d’un état modifié de conscience (EMC) comme la méditation, la relaxation, la transe,… Vous rêvez tout en étant conscient.

Lorsque vous atteignez cet état de grande relaxation, la voix et les instructions du praticien seront les seuls points d’ancrage à la réalité et vous guideront… L’objectif ? Atteindre plus facilement votre inconscient pour se focaliser sur les points à « travailler ».

Comment se déroule une séance d’hypnose ?

Non, vous ne tomberez pas dans un état d’hypnose en un claquement de doigts comme vous avez pu le voir lors d’un spectacle de magie ! L’hypnose thérapeutique est pratiquée de façon progressive lors d’une séance chez un psychothérapeute durant généralement 45 minutes, voire une heure maximum.

Allongé, les yeux fermés (ou fixant un point spécifique), vous commencerez la séance par un premier temps appelé « préinduction » permettant de vous détendre et de créer une atmosphère saine. Certains spécialistes utilisent un fond sonore apaisant pour aider le patient à se relaxer, à se déconnecter et à entrer dans l’état hypnotique recherché.

Puis, le psychothérapeute vous invitera à vous focaliser sur certaines parties de votre corps (phase d’« induction »). Progressivement, vous tomberez dans un état de somnolence… et serez guidé par le praticien vers les sujets à aborder, selon la raison de votre venue.

Lorsque le temps sera venu, vous sortirez progressivement et en douceur de cet état de transe et vous échangerez avec le praticien en commentant cette séance.

Hypnose traditionnelle, semi-traditionnelle, Ericksonienne ou nouvelle, il existe différentes techniques d’hypnose. N’hésitez pas à échanger avec un professionnel avant d’entamer une séance pour savoir quelle thérapie vous convient le mieux.

Pourquoi se faire hypnotiser ?

Pratiquée par des milliers de praticiens en France, la thérapie hypnotique peut, dans certains cas, s’avérer être le traitement lui-même, ou parfois constituer une aide complémentaire à la médecine traditionnelle.

L’hypnothérapie peut être utilisée (liste non-exhaustive) :

  • Si vous souhaitez arrêter de fumer,
  • Si vous voulez perdre du poids,
  • Si vous êtes atteint de boulimie,
  • Si vous avez des troubles digestifs (diarrhées, ulcères,…),
  • Si vous êtes atteint de troubles psychologiques (phobies, stress, anxiété, impuissance, troubles obsessionnels compulsifs,...),
  • Si vous avez besoin d’être accompagné (développement personnel), etc.

Y a-t-il un danger ? Pas d’inquiétude sur ce point ! Vous vous « réveillerez » toujours lors d’une séance d’hypnose, puisque vous ne dormez pas vraiment ! Et surtout parce que le processus se dissipe naturellement et progressivement avec le temps.

Notre conseil ? Choisissez méticuleusement votre professionnel en demandant conseil à votre médecin et en vous fiant aux associations spécialisées.