Santé / Bien-être | Qu'est-ce que le syndrome du sauveur ?
Santé / Bien-être

Qu'est-ce que le syndrome du sauveur ?

Publié par Marie Desbonnet - le 28 mars 2018

Les personnes qui souffrent du syndrome du sauveur se sacrifient pour leur entourage jusqu’à s’oublier elles-mêmes. Qu’est-ce qui se cache derrière ce besoin que l’autre ait besoin de nous ?

 « J’ai l’impression de tout faire pour tout le monde, sans jamais rien recevoir en retour », « Je tombe toujours amoureuse de personnes mal en point, malades, ou dépressives », ce sont le genre de phrases qu’on entend de la part de ces sauveurs.

Sans en être toujours conscient, le sauveur va être attiré par les personnes vulnérables, qu’il sent qu’il pourra aider. Un type de relation souvent voué à l’échec puisque, soit la personne va mieux et le sauveur ne se sent alors plus utile, soit elle ne va pas mieux et il s’épuise à essayer de l’aider, d’être « son sauveur », en vain. 

Ces personnes ne se sentent réellement exister et aimées que lorsqu’elles prennent soin de quelqu’un d’autre.

Le problème, c’est qu’elles ne s’occupent de ce fait pas d’elles-mêmes et finissent souvent par en vouloir aux autres de ne pas aussi bien s’occuper d’elles en retour : « après tout ce que j’ai fait pour toi ! », car le sacrifice, bien souvent, les personnes « à sauver » ne l’ont pas demandé !

Ce besoin de venir en aide aux autres remonte bien souvent à l’enfance. Pour s’en sortir, il faut alors guérir de cette blessure d’enfance qui vient de parents alcooliques, absents, un frère ou une sœur malade, une mère infantile… et comprendre que l’on mérite d’être aimé pour ce que nous sommes et pas pour ce qu’on fait pour les autres.