Retour X
Cuisine | 10 saveurs françaises sucrées aux noms « originaux »
Cuisine

10 saveurs françaises sucrées aux noms « originaux »

Proposé par Pauline Picquette - le 23 janv. 2021

La pogne, la goule, sans oublier le baulois... : des saveurs bien de chez nous aux noms peu communs, dirons-nous ! Un patrimoine, riche de spécialités sucrées qui font de la France « une grande pâtisserie » aux gourmandises bien singulières. Voici donc 10 secrets, transmis ou revisités, à (re)découvrir !

1. La pogne (Drôme)

Cette brioche en couronne, héritière du Moyen-Age, réservée autrefois à la seule fête de Pâques, tient son nom des poignées de froment, de beurre et de fleur d’oranger... Délicieuse pâtisserie à partager que l’on trouve maintenant toute l’année.

2. Le tchumpôt (Morbihan)

La minuscule île de Groix « cuisine » le tchumpôt, gâteau composé de farine, de sucre et de beurre breton. On le cuit à l’intérieur d’un torchon immergé dans de l’eau bouillante et on le déguste accompagné de vergeoise... Local et bien calorique.

3. La goule (Calvados)

La teurgoule ou bourgoule est un riz au lait, parfumé à la cannelle. Ce dessert de famille, bien compact pendant longtemps, a acquis son fondant après 5 heures de cuisson au four dans une jatte de grès.

4. Les bugnes (Rhône)

Les Lyonnais en sont fous, nous aussi : les bugnes croquantes ! De la farine, du sucre, du beurre, des œufs sans oublier le rhum, tout y est ; on les prépare toute l’année et pas seulement le Mardi Gras ! La pâte ne fera qu’un aller-retour dans la friture, puis en séchant, les petites pâtisseries se parent de dentelles craquantes.

5. La pouère tapée (Indre et Loire)

La Touraine « tape » ses poires.  Selon des méthodes ancestrales, les poires sont épluchées, déshydratées dans un four à bois, puis aplaties (tapées) à l’aide d’une « platissoire ».

6. Le baulois (Loire-Atlantique)

Ingrédients 100 % naturels : œufs frais, beurre salé, sucre et fèves de cacao sélectionnées... Pâtisserie singulière au vrai fondant garnie de son cachet en cire rouge, le style, non ?

7. La cornouille (Alpes de Haute Provence)

On sourit à l’appellation... Point une pâtisserie, mais un petit fruit sauvage entre la cerise, la groseille et la framboise, récolté dans les Alpes qui se décline en confiture au parfum subtil et surprenant.

8. Le suisse (Drôme)

Petit clin d’oeil aux Gardes suisses et à leur costume coloré et célèbre ! Le biscuit sablé se présente sous forme de bonhomme, imprégné de fleur d’oranger et de morceaux d’orange confite.

9. La polonaise (Moselle)

Ce tutti-frutti frais sur une pâte sablée recouverte d’une crème vanillée et coiffée d’une meringue flambée est déclinée maintenant en de nombreuses variations : fruits rouges, exotiques, etc

10. Le castel (Bouches du Rhône)

La version à base de biscuit meringué à la noisette et de crème au beurre pralinée vous étonnera... et comblera vos papilles !

Mais aussi le fontainebleau, le kouign-amann... Des gourmandises anciennes ou nouvelles, synonymes de tout le savoir-faire de nos grands-mères... et de nos pâtissiers français ! N'hésitez pas à nous partager les recettes et petits secrets culinaires de votre région !