Cuisine | Le jus d’orange, aussi « mauvais » pour la santé qu’un soda ?
Cuisine

Le jus d’orange, aussi « mauvais » pour la santé qu’un soda ?

Pauline P. Publié par Pauline P. - le 10 oct. 2022
jus d'orange sucre

Les bienfaits supposés des jus d’orange sont une illusion : ces produits s’avèrent trop sucrés et n’apportent guère de fibres, même avec pulpe ; et, cerise sur le gâteau, leur qualité ne dépend même pas de leur prix !

Le jus d’orange demeure, pour beaucoup, un élément essentiel du petit déjeuner. Les Français, convaincus de ses bienfaits, en ont bu, en moyenne, 1,5 l/mois/personne. Pour préserver sa santé, il vaut mieux éviter d’en abuser…Explications en 6 points.

1. Peu de fibres... 

Manger des fruits, c’est bon pour la santé : en effet, ils contiennent des fibres. Les molécules de ces fibres végétales en participant à la sensation de satiété et en nourrissant le microbiote intestinal, réduisent les risques de surpoids, de maladies cardiovasculaires, de cancer. Les jus, par contre, en comportent très peu… même s’ils ont de la pulpe : 1 verre ne contient que 3% des 30 gr de fibres recommandées chaque jour, 1 orange fraîche en apporte, elle, 5 fois plus !

2. ... Et trop de sucres !

Le deuxième intérêt, et pas le moindre, les fruits frais ont un bon goût sucré qui sont des remplaçants parfaits du dessert ou du goûter, des produits gras, sucrés, ultra-transformés, emballés tels que biscuits, crèmes… Les jus de fruits ne rassasient pas, ils s’ajoutent à tous ces produits sucrés consommés chaque jour.

Un exemple : 220 ml de jus (plusieurs oranges) représente l’équivalent de 3 carrés de sucre, en sachant que le glucose est absorbé plus rapidement dans le sang.

3. Le goût ? Pas une question de prix

De facto, c’est la quantité de sucres qui détermine, en grande partie, le goût du jus d’orange. De manière générale, payer plus cher pour des produits dits « premium » ne sert à rien, tous les jus, vendus dans le commerce contiennent du sucre rajouté.

4. Les vitamines : inutile de payer cher

Jus de fruits HPF* ou pasteurisés ? En réalité, il n’y a pas de différence de teneur en vitamines, minéraux et antioxydants entre les deux. Pas d’écart non plus entre jus d’orange du rayon frais ou ambiant, ni, entre les purs jus pressés et ceux à base de concentré. Donc même constat que précédemment, ce n’est pas la peine de dépenser plus !

5. Les pesticides : le bio, c’est mieux

La majorité des fruits, cultivés en conventionnels, présentent des traces de pesticides, même dans la pulpe, alors que dans des oranges bio, elles sont absentes. Alors, par principe de précaution, on privilégie les filières d’arboriculture sans traitement chimique, si possible.

6. On mise sur le fait maison

Pour limiter les emballages, la consommation énergétique (éviter la réfrigération), les transports et les normes plus strictes (on préférera les oranges espagnoles que brésiliennes), les briques en carton (mieux que le plastique), on optera pour le jus d’orange pressé bio fait maison… un geste supplémentaire pour la planète !

L’idée reçue : Blender et extracteur ne font pas de jus de fruits plus sains.

Quelques repères pour s’y retrouver 

  • Pur jus : boisson issue à 100% d’oranges pressées, sans aucun autre ingrédient.
  • A base de concentré : pur jus d’orange qui a été déshydraté, puis réhydraté.
  • Nectar : jus dilué dans l’eau et pouvant faire l’objet d’ajout de sucres.

*HPF : Haute Pression à Froid