Santé / Bien-être | 400 à 600 hôpitaux de proximité prévus d'ici à 2022
Santé / Bien-être

400 à 600 hôpitaux de proximité prévus d'ici à 2022

Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 12 févr. 2019
© © Shutterstock

Le projet de loi Santé sera présenté mercredi 13 février 2019 en Conseil des ministres par Agnès Buzyn. Pour tenter de lutter contre les déserts médicaux, le gouvernement compte notamment sur les hôpitaux de proximité.

Supprimer les déserts médicaux en labellisant des hôpitaux « de proximité »

Dans le cadre de la réforme « Ma Santé 2022 », désirée par le président Macron, la ministre Agnès Buzyn présentera le projet de loi en Conseil des ministres le mercredi 13 février 2019. Au programme notamment, la création de trois niveaux d’hôpitaux : des hôpitaux experts, essentiellement des CHU (centres hospitaliers universitaires), des hôpitaux intermédiaires et des établissements dits « de proximité ».

Le but est évidemment de réduire le nombre de déserts médicaux. La ministre de la Santé, en déplacement dans l'Indre-et-Loire, l'a expliqué. Elle souhaite « une loi qui va favoriser l'accès aux soins partout en France ».

Moins de maternités, plus de médecine générale et de gériatrie

Dans ce projet de loi, on trouve la révision de la carte hospitalière avec, donc, la labellisation de 500 à 600 hôpitaux de proximité pour 2022. Des activités seront également supprimées et d'autres, créées. Les établissements apprendront les décisions prises via des ordonnances dans les 18 mois suivant le vote de la loi, qui est prévu en mars.

Finis, la chirurgie et les services de maternité, les nouveaux hôpitaux de proximité se recentreront sur la médecine générale, la gériatrie et la réadaptation, notamment. Le tout en lien avec les médecins libéraux déjà installés. Enfin, 4.000 postes d'assistants médicaux devraient être créés dans le but de redonner du temps de soins aux médecins.

À lire aussi : Médicaments : les patients qui refusent les génériques moins bien remboursés