Santé / Bien-être | L'ampleur de la contrefaçon de médicaments dénoncée
Santé / Bien-être

L'ampleur de la contrefaçon de médicaments dénoncée

Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 24 avr. 2019
© © Pixabay

Les spécialistes de la santé alertent quant à l'ampleur de la contrefaçon de médicaments dans le monde. Si ce trafic rapporte, il est surtout responsable de la mort de centaines de milliers de morts.

La contrefaçon de médicaments a pris de l'ampleur en cinq ans

Le contrefaçon de médicaments dans le monde prend de l'ampleur. En cinq ans, le nombre de signalements d'incidents liés à la prise de médicaments contrefaits a ainsi augmenté de 60%, selon le Pharmaceutical Security Institute, une ONG de santé publique. Si tous les pays sont touchés par le phénomène, ce sont les plus pauvres qui en pâtissent le plus. 

Et pour cause ! Le trafic de médicament générerait aujourd’hui 200 milliards de dollars de retombées économiques par an, contre 75 milliards en 2006. Malheureusement, le phénomène a grandi ces dernières années : 20% du marché pharmaceutique mondial serait composé de faux médicaments, contre seulement 1% en 2006, selon l'Institut de recherche anti-contrefaçon de médicaments (Ircam). 

Des centaines de milliers de morts par an

Ainsi, qu'ils soient « falsifiés ou de qualité inférieure », ces médicaments contrefaits seraient responsables de la mort de centaines de milliers de personnes chaque année dans le monde. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) précise que ce sont aussi bien des produits sans molécule active ou en quantité insuffisante, avec des impuretés voire des substances toxiques.

L'inquiétude est donc grande chez les spécialistes. Éric Bayle, chef de la division stratégie analyse de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaesp), témoigne dans Le Figaro. Il estime que « nous sommes face à des groupes polycriminels ! Compte tenu des gains générés, ces organisations s’adonnent indifféremment au trafic d’armes, de stupéfiants et de produits de santé ».

À lire aussi : Santé : les médicaments en vente libre de plus en plus chers