Santé / Bien-être | Des pommes et du thé, le duo pour diminuer le risque de cancers et de maladies cardiaques
Santé / Bien-être

Des pommes et du thé, le duo pour diminuer le risque de cancers et de maladies cardiaques

Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 26 août 2019
© © Shutterstock

Selon une étude scientifique, les personnes qui consomment régulièrement des aliments riches en flavonoïdes, comme les fruits et le thé, sont moins susceptibles de mourir du cancer ou d’une maladie du cœur.

Thé et fruits sont conseillés pour éviter cancers et maladies du coeur

Consommer régulièrement des aliments riches en flavonoïdes, comme les fruits et le thé, réduirait le risque de mourir du cancer ou d’une maladie du cœur, selon une étude australo-danoise. L’effet bénéfique des flavonoïdes a été particulièrement démontré chez les personnes à risque élevé d'avoir des maladies chroniques dues au tabagisme ou qui consomment plus de deux boissons alcoolisées par jour.

Pour mener à bien ses recherches, l'équipe de Nicola Bondonno, de l’école de médecine de l’Université Edith Cowan de Perth (Australie), a analysé les données recueillies auprès d’une cohorte danoise de plus de 50.000 personnes dont les habitudes alimentaires ont été répertoriées pendant 23 ans.

Une hygiène de vie saine est indispensable

« Nos résultats sont importants, car ils mettent en évidence le potentiel de prévention du cancer et des maladies cardiaques en encourageant la consommation d'aliments riches en flavonoïdes, particulièrement chez celles qui sont à risque élevé de développer des maladies chroniques », explique la scientifique. Cependant, la consommation de flavonoïdes seule ne neutralise pas tous les risques accrus de décès causés par le tabagisme et la consommation élevée d'alcool, précise-t-elle.

Une hygiène de vie saine est indispensable. Les chercheurs rappellent l'importance de la modération aux fumeurs et aux buveurs réguliers. « Une tasse de thé, une pomme, une orange, 100g de myrtilles et 100g de brocolis fourniraient une large gamme de composés flavonoïdes et plus de 500 mg de flavonoïdes totaux, voilà au final les recommandations de l'experte dans l'étude parue dans Nature communications ».

À lire aussi : 40 % des cancers pourraient être évités si nous changions nos modes de vie