Actualités | Éducation : les vertus de l'ennui
Actualités

Éducation : les vertus de l'ennui

Perrine Derobien Publié par Perrine Derobien - le 25 oct. 2017
fillette qui s'ennuie © © Shutterstock

Votre enfant s’ennuie pendant ses vacances et il vous agace ? Rassurez-vous, c’est normal et surtout c’est excellent pour sa santé !

Arrêtez-vous et prenez le temps de vous ennuyer !

« Maman j’m’ennuie, j’sais pas quoi faire… » ! Quel parent n’a pas entendu cette petite phrase généralement prononcée dès le début des vacances ? Faut-il pour autant charger l’emploi du temps de votre enfant et l’inscrire à tous les stages disponibles afin de l’empêcher de tourner en rond ? Pour les chercheurs, l’ennui n’est pas un problème, au contraire : il permet à votre bambin de grandir.

À trop vouloir occuper nos enfants, ils ne profitent pas pleinement de leurs vacances dont l’objectif principal reste le repos. C’est donc le moment de changer de rythme et de passer au mode ralenti : vive les grasses matinées où l’on traîne au lit ! Pour Etty Buzyn, auteur de Papa, maman, laissez-moi le temps de rêver !, les parents ont « tendance à reproduire pendant les vacances ce que les enfants vivent le reste de l’année. Du coup, ils ont perdu l’habitude de s’ennuyer. Ils n’inventent plus de jeux et sont moins curieux ».

L’ennui, signe de bonne santé mentale

La psychologue clinicienne et psychothérapeute plaide donc pour un retour à la liberté de jouer et estime notamment que les « plages d’inactivités » sont de précieux moments qui permettent aux enfants d’exprimer leur désir. « Le monde de l’enfance est tout naturellement porteur de rêve et d’imaginaire. À nous de laisser à nos enfants du temps vacant pour qu’ils les explorent, ce qui leur permettra d’y puiser demain la force d’affronter librement la réalité. »

Par ailleurs, la capacité à surmonter l’ennui est un signe de bonne santé mentale. Les chercheurs ont déjà étudié ses bénéfices, notamment ceux de la Central Lancashire University (Angleterre) qui ont fait écrire les pages d’un annuaire téléphonique à un premier groupe de personnes et les ont juste fait lire à un second groupe. Résultats : ceux qui ont recopié les pages se montraient par la suite bien moins créatifs que les autres, une preuve pour les scientifiques que l’ennui est un « levier de productivité ».

Vous serez sûrement intéressé par : Je m'ennuie