Santé / Bien-être | Grippe : Santé publique France annonce la fin de l'épidémie
Santé / Bien-être

Grippe : Santé publique France annonce la fin de l'épidémie

Publié par Sybille De-la-rocque - le 19 avr. 2018
© © Shutterstock

Le bilan de cette saison hivernale est tombé : la grippe aurait fait 12.000 morts, selon Santé publique France qui annonce également la fin de l’épidémie en France métropolitaine.

12.000 décès sont attribuables à la grippe

Malgré les campagnes de communication autour de la vaccination contre la grippe, l’épidémie de cette saison 2017-2018 a encore été très mortelle. Selon le dernier rapport de Santé publique France, qui annonce officiellement la fin de l’épidémie, la surmortalité constatée entre début octobre 2017 et fin mars 2018, est estimée à 9,2%, soit environ 16.600 décès dont 12.000 attribuables à la grippe.

Dans son bulletin, Santé publique France indique que deux semaines ont été particulièrement mortelles cette année. Le premier pic de mortalité a été atteint en semaine 1, soit entre le 1er et le 7 janvier 2018. Le deuxième pic a quant à lui été remarqué en semaine 10, soit du 5 au 11 mars derniers.

Les autorités sanitaires réaffirment l’importance de la vaccination

« Ces estimations provisoires sont en faveur d’un excès de mortalité inférieur à celui observé lors de la saison précédente », indique Santé publique France dans ses conclusions. « Au terme de l’épidémie 2016-2017, l’excès de mortalité toutes causes avait été estimé à 21.200 décès et environ 14.400 décès étaient attribuables à la grippe. »

Ce bilan renforce la conviction des autorités sanitaires selon laquelle la vaccination est l’unique moyen de lutter contre la propagation de la grippe et donc contre la mortalité qui en découle. Chaque année, le ministère de la Santé et les organismes de santé publique insistent sur l’importance de la vaccination pour les personnes âgées, les femmes enceintes ainsi que toutes les personnes qui souffrent d’immunodéficience, pour lesquelles la grippe pourrait être plus grave que chez quelqu’un d’autre.

À lire aussi Rhume, grippe, gastro : soigner naturellement les maux de l’hiver