Santé / Bien-être | Hygiène : les nombreux pièges de la salle de bain
Santé / Bien-être

Hygiène : les nombreux pièges de la salle de bain

Publié par Jean-baptiste Giraud - le 13 nov. 2018
© © Shutterstock

Elle a beau être blanche la plupart du temps, la salle de bain n'est pas un modèle de propreté. D'après une étude, elle sert même de refuge à des tas de bactéries et autres microbes.

Votre pommeau de douche, un nid à bactéries

Si les ventes de produits détergents et désinfectants pour salles de bains augmentent dans les prochaines semaines, cela n'aura rien de très étonnant. D'après une étude réalisée par des chercheurs américains et européens, publiée dans une revue scientifique de référence, notre salle de bains abrite des tas de microbes, bactéries et autres moisissures.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé le pommeau de douche de plus de 650 habitations. Et sans surprise, pour eux, mais un peu plus pour leurs utilisateurs, ces pommeaux se sont révélés être colonisés par des tas de mycobactéries. Dont certaines seraient à l'origine d'infections cutanées ou pulmonaires ! 

Ces bactéries qui sont tapies dans le pommeau de douche, sont propulsées dans l'air de la salle de bain au moment où l'on commence à faire couler l'eau. Il ne leur reste plus, ensuite, qu'à se poser sur la peau ou à se faufiler dans les poumons du doucheur. 

Les gants doivent être lavés régulièrement

Forts de ces conclusions, les chercheurs formulent certaines recommandations. BIen entendu, los du nettoyage de la salle de bains, ne pas oublier de projeter aussi du détergent sur le pommeau de douche. L'idéal est même de le démonter, pour injecter le détergent à l'intérieur. 

Autre recommandation : ne pas laisser traîner de gant de toilette ni de fleur de douche, qui se trouvent être très rapidement colonisés par les bactéries. Les gants doivent être lavés très régulièrement à la machine et la fleur de douche, nettoyée également avec le détergent spécial salle de bain puis rincée et séchée.

À lire aussi : Les canards de bain contiennent bactéries et champignons