Actualités | Les plus beaux villages perchés de France
Actualités

Les plus beaux villages perchés de France

M6 Météo Publié par M6 Météo - le 31 mai 2013

Peillon est sans doute l’un des plus célèbres et appréciés villages perchés de France. Situé à quelques kilomètres au nord de Monaco, il domine fièrement l’une des falaises de la région des Alpes-Maritimes, à 400 mètres d’altitude et offre un très bel aperçu de la manière dont ses habitants pouvaient vivre il y a 500 ans de cela ; on y trouve en effet de nombreux centres d’intérêt historique !

Eze est un petit village médiéval très romantique des Alpes-Maritimes, situé entre Monaco et la ville de Menton.

Ses très beaux jardins, ses diverses galeries d’art ainsi que ses nombreux petits magasins attirent chaque année de très nombreux touristes et notamment beaucoup de jeunes mariés venus célébrer leur lune de miel.   

Perché à plus de 760 mètres d’altitude, le très élégant village de Gourdon domine la verdoyante Vallée du Loup et la belle Méditerranée.

Son magnifique château, dont les jardins ont été dessinés par Le Nôtre, fait en grande partie l’intérêt de ce village qui recèle néanmoins également de charmantes petites boutiques d’artisans.

Le village de Gordes est l’un des villages perchés les plus connus du Lubéron, loin devant Ansouis ou encore Ménerbes qui ne manquent pourtant pas de charmes. Il est notamment réputé pour son superbe château médiéval, sa belle abbaye cistercienne mais aussi et surtout pour son village des bories, un ensemble de trente cabanons faits de pierres sèches destiné à une utilisation agricole saisonnière.

Haut de ses quelques 380 mètres d’altitude, Loubressac offre un superbe panorama sur la vallée de la Dordogne ainsi que sur les quelques châteaux qui y trônent.

Ses superbes maisons médiévales aux pierres ocre et aux toits pointus, font toute l’originalité de ce village incroyablement bien fleurit où règne une douceur de vivre des plus royales !

Cordes sur Ciel est un joli petit village qui se trouve dans le Tarn, célèbre pour ses rues d’inspiration médiévale et son important patrimoine archéologique.

On dit d’ailleurs que parcourir Cordes sur Ciel, c’est faire un véritable voyage dans le temps !

Dans les rues, ceux qui prendront le temps d’observer les façades pourront notamment admirer le raffinement de l’art gothique qui sublime le village.

Puycelci est un impressionnant village qui surplombe la vallée de la Vère, la Grésigne ainsi que le Bas Quercy dans la région de Tarn. Si le panorama qu’il offre est remarquable, les remparts construits par les moines de l'Abbaye d'Aurillac au XIVème siècle font sa particularité.

Le village tient d’ailleurs son nom du celtique "Celto Dun", qui signifie « forteresse en bois construite sur une colline », et que les romains ont transformé en " Podium Celsium».

Perché à près de 800 mètres d’altitude, le village de Saint Agnès offre un point de vue imprenable sur la Côte d’Azur qui lui a d’ailleurs valu d’être pendant plusieurs années le poste de défense  idéal de la frontière franco-italienne.

Aujourd’hui, son château en partie restauré, son très beau jardin médiéval, ses rues pavées de galets et son climat ensoleillé séduisent les amoureux d’authenticité. Quant au point de vue qu’il offre sur la Méditerranée, il est désormais d’autant plus apprécié !

Situé entre Cannes et Grasse, à 260 mètres d’altitude, le petit village de Mougins est une véritable perle de la Côte d’Azur réputé pour ses nombreux restaurants gastronomiques et sa vingtaine de galeries d’art et atelier de peinture.

Ses petites rues, soigneusement fleuries, mènent à de superbes maisons et villas de nombreuses célébrités et artistes ; Picasso était notamment tombé sous le charme du village et y avait fini sa vie.     

Situé entre Luberon et les Monts de Vaucluse, le village de Roussillon brille de milles feux et ne ressemble à aucun autre!

L’incroyable éventail de couleurs rousses qu’arborent ses maisons s’accorde en effet parfaitement avec les flamboyants sentiers d’ocre qui l’entoure ; une douce harmonie qui ne va pas sans nous rappeler avec splendeur que l’homme peut encore se fondre discrètement dans la nature.