Actualités | Voici comment ne plus faire la queue à Disneyland Paris
Actualités

Voici comment ne plus faire la queue à Disneyland Paris

Marie-eve Wilson-jamin Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 20 juin 2018
Un hacker a trouvé une faille pour obtenir des coupe-file. © ©shutterstock

Un hacker informatique, du nom d'Artex, a trouvé une faille qui permet générer des billets coup-file à volonté. 

Un hacker trouve une faille pour obtenir des billets coupe-file à Disneyland

Ne plus faire la queue pour les attractions : le rêve de tout visiteur du parc Disneyland. Le hacker Artex a trouvé une faille qui lui a permis d'imprimer des billets coupe-file. Il a raconté à BFM Tech comment il a profité du système Fastpass. Ce système fournit aux visiteurs ces précieux billets pour se présenter à un manège à une heure précise.

Pour rappel, un visiteur ne peut avoir qu’un ticket Fastpass à la fois. Artex a réussi à tromper ce système : « Après avoir acheté nos tickets pour le parc, mes amis et moi avons été interpellés par les numéros des billets, qui étaient consécutifs. » La méthode qu’il a utilisée ne demande que peu de compétences en informatique.

Disneyland Paris a reconnu une erreur et remercié Artex

En effet, un QR code figure sur les billets permettant de générer les tickets coupe-file. Puisque les numéros étaient consécutifs, Artex a seulement généré un nouveau code associé au nombre suivant sur son smartphone. Il a donc pu retirer un autre Fastpass et il aurait pu renouveler cette opération à l’infini.

Le hacker a alors alerté le parc d’attractions et n'a pas tiré profit de la faille. Interrogé par BFM Tech, Disneyland Paris a reconnu une erreur et remercié Artex : « Les systèmes informatiques ne sont pas infaillibles et des brèches peuvent toujours être découvertes. Néanmoins nous revoyons constamment nos procédures et systèmes. Nous avons pris en compte et apprécions les retours de nos visiteurs qui permettent d’améliorer et de renforcer nos procédures. »

À lire aussi Disneyland Paris condamné à 200.000 euros d’amende après la mort d'un salarié