Actualités | « Besoin d'un toi », une belle initiative pour aider les SDF
Actualités

« Besoin d'un toi », une belle initiative pour aider les SDF

Nathalie Jouet Publié par Nathalie Jouet - le 30 sept. 2016
Une nouvelle application pour aider les SDF (c) Shutterstock

Une nouvelle application mobile verra le jour au mois d’octobre. « Besoin d’un toi » devrait permettre aux sans-abri de trouver un toit pour une nuit ou quelques jours, grâce aux initiatives des citoyens prêts à cliquer pour les aider.

Plus de 30 000 personnes dorment dans la rue toutes les nuits

L’application a vu le jour grâce au collectif « Merci pour l’invit’ » entre la Franche-Comté et la Nouvelle-Aquitaine. Pascal Pistone, enseignant à Bordeaux, était déjà intervenu sur les réseaux sociaux avec une lettre ironique sur les sans-abri. « A l’époque, des milliers personnes ont partagé ma lettre et l’ont lue sur Facebook. Mais surtout, certains m’ont répondu, qu’eux étaient vraiment prêts à accueillir des SDF », affirme Pascal Pistone. C’est à partir de là qu’il a eu l’idée de créer du lien social.

Son projet ne trouvait aucun écho jusqu’au jour où il a croisé une enseignante de communication digitale sur les réseaux sociaux. Séduite par l’idée, celle-ci décide de monter une équipe de bénévoles pour créer l’application « besoin d’un toi ».

Des gestes simples mais précieux

Persuadé que de nombreux Français souhaitent aider les SDF sans réellement savoir comment s’y prendre, Pascal Pistone avait avant tout comme objectif « de recréer du lien social avec les plus pauvres » mais « en instaurant un cadre ». L’application permet d’offrir un service : un café, un repas, un hébergement pour une nuit ou plus. Un onglet « bien-être » a été créé permettant aux personnes d’offrir une coupe de cheveux et même des cours de musique.

La sécurité reste l’enjeu primordial de cette application, notamment pour les utilisateurs. Pascal Pistone indique que « Besoin d’un toi fonctionnera comme un site marchand. C’est-à-dire que les personnes pourront laisser des commentaires pour dire si cela s’est bien passé avec telle ou telle personne ». À l’avenir, les créateurs souhaitent offrir cette application à une autre association comme le Samu social ou Médecins du monde.