Actualités | 100 000 personnes mortes suite à l'incendie des forêts indonésiennes
Actualités

100 000 personnes mortes suite à l'incendie des forêts indonésiennes

Nathalie Jouet Publié par Nathalie Jouet - le 21 sept. 2016

Les incendies qui ont ravagé l’Indonésie l’an dernier n’ont pas eu uniquement des conséquences écologiques désastreuses, ils ont également causé la mort de milliers de personnes.

Des fumées meurtrières

Contrairement à ce qu’avaient annoncé les autorités indonésiennes, le bilan de ces incendies ne semble pas se limiter à 19 morts. Une étude menée par des chercheurs américains a révélé la mort prématurée de 100 000 personnes durant ces incendies. Ces morts sont principalement dues aux fumées dégagées, ainsi qu’aux particules fines qu’elles transportaient, ayant un effet très nocif sur les poumons des personnes qui les inhalent.

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont utilisé l’imagerie satellite, pour cartographier puis modéliser les panaches de fumée, ainsi que leurs retombées. Ils ont ensuite associé ces données avec des relevés de pollution effectués sur le terrain, pour obtenir ce chiffre terrible de 100 000 morts.

Des efforts de prévention des incendies

L’étude concerne trois pays : l’Indonésie, la Malaisie et Singapour. Ceux-ci auraient enregistré, en 2015, 91 600 décès supplémentaires en Indonésie, 6 500 en Malaisie et 2 200 à Singapour. Cela pourrait permettre de prouver l’ampleur des dommages causés par la déforestation et notamment la responsabilité des entreprises.

Depuis le mois de janvier, l’Indonésie affirme que plus de 450 personnes ont été arrêtées et que neuf entreprises sont mises en examen, dans le cadre de ses efforts de prévention des incendies de forêt. Par ailleurs, la Papouasie pourrait être un nouveau territoire touché par la déforestation aggravant davantage les maladies, catastrophes naturelles, mais aussi la perte de la biodiversité et le changement climatique liés à ce phénomène.

Vous aimerez aussi : L’Indonésie comme si vous y étiez