Loisirs | 1000 heures de travail, 300 000 photos pour une vidéo sur l'Europe
Loisirs

1000 heures de travail, 300 000 photos pour une vidéo sur l'Europe

M6 météo Publié par M6 météo - le 17 juin 2016
1000 heures de travail, 300 000 photos pour une vidéo sur l'Europe

Paul Richardson est un passionné de vidéo depuis sa plus tendre enfance. Il a commencé par le montage vidéo puis s’est mis à créer des bandes annonces de jeux. Très vite, il s’est intéressé à la photographie et c’est tout naturellement que les deux passions se sont combinées. Aujourd’hui, Paul Richardson nous offre un court-métrage de time-lapse intitulé « Patience ».

Un photographe passionné

Originaire de Manchester, Royaume-Uni, Paul Richardson s’est très vite initié à la photographie qu’il a su combiner avec sa passion pour le montage vidéo. Aujourd’hui il est un expert dans le domaine du time-lapse qui est devenu « la sortie ultime » pour sa créativité. Elle lui permet de « mettre en valeur le monde dans une nouvelle lumière ».

Son métier lui permet également de cultiver sa passion du voyage et il se décrit comme « heureux de travailler partout dans le monde » pour pouvoir rentrer en contact avec lui-même. Le photographe vient de sortir un court-métrage de time-lapse qui a fait s’élever de nombreuses éloges sur le web. Ce court-métrage nous emmène à travers l’Europe, dans un voyage 4K intitulé « Patience ».

Une mise en valeur du monde

Richardson nous explique qu’ « Après plus de deux ans de tournage time-lapse professionnel, j'ai décidais qu'il était temps de créer une vidéo pour mettre en évidence mon œuvre préférée à ce jour ». « Cette vidéo présente les résultats de nombreuses nuits blanches, des centaines de milliers de photos et d'innombrables heures de shooting" poursuit-il. Par exemple, la Voie lactée prise en photo à 1m23s a pris 4 nuits à rester en debout et à conduire pour une séquence de 50 photos.

Selon Richarson, la vidéo contiendrait plus de 1000 heures de tournage avec son Canon 6D, 7D et 5D Mark III DSLR. Plus de 300 000 images fixes ont été créés pour la vidéo de 2 minutes, et chaque seconde de la séquence équivaut à environ 7 heures de photographie. Ce style qu’est le « shooting time-lapse » exige énormément de patience et de réflexion. « Quelques prises étaient bonnes après de multiples tentatives pour obtenir la bonne lumière, d’autres nécessitaient des jours entiers juste pour capturer quelques secondes de vidéos » affirme-t-il.