Santé / Bien-être | Alerte sur un produit de dialyse qui aurait fait des morts
Santé / Bien-être

Alerte sur un produit de dialyse qui aurait fait des morts

Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 5 déc. 2018
© © Shutterstock

L'Agence du médicament (ANSM) se réunit suite à une alerte sur un produit de dialyse. Selon une étude, la dialyse au citrate provoquerait une surmortalité de 40% des patients.

Une surmortalité de 40% pour les patients traités par dialyse au citrate

La dialyse au citrate pourrait être suspendue, par principe de précaution. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) se réunit mercredi 5 décembre pour en décider. Ce rendez-vous rassemble professionnels et patients.

L'ANSM a été alertée après la publication d'une étude médicale en octobre 2018 qui a pointé du doigt une surmortalité de 40% pour les patients traités par dialyse au citrate par rapport à ceux qui ont subi des dialyses à l'acide acétique ou à l'acide chlorhydrique. 

Ce traitement concerne un patient sur cinq

Pour mener à bien leurs recherches, les scientifiques ont étudié un échantillon de 25.000 malades sur 50.000 traités par ce protocole pour insuffisance rénale. Ce traitement au citrate concerne tout de même un patient dialysé sur cinq. L'hôpital de la Pitié Salpêtrière a décidé de ne plus l'utiliser.

Mais pour d'autres professionnels, comme le professeur Gabriel Choukroun du CHU d'Amiens, l'heure n'est pas aux décisions trop hâtives :  « Pour l'instant, c'est encore une alerte préliminaire », affirme-t-il sur Franceinfo. Le président de la Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation (SFNDT) affirme : « Je ne pense pas que ce soit suffisant pour complètement arrêter ce type de dialysat. » 

À lire aussi Des médicaments anti-rhume, vendus sans ordonnance interdits de publicité