Cuisine | Il y aurait davantage de pesticides dans les fruits et légumes surgelés
Cuisine

Il y aurait davantage de pesticides dans les fruits et légumes surgelés

Sybille De-la-rocque Publié par Sybille De-la-rocque - le 1 oct. 2018
Fruits légumes surgelés

Les fruits et légumes surgelés sont souvent vantés pour leur forte teneur en vitamines et minéraux. Ils contiendraient cependant davantage de pesticides que ceux qui sont vendus frais ou en boîte de conserve.

Les fruits et légumes surgelés contiendraient davantage de pesticides

Nombreux sont les consommateurs qui, par manque de temps ou parce que cette solution est pratique, optent pour les fruits et légumes surgelés. Mais s’ils sont sensibles à la question des pesticides, et tentent de les éviter dans leur alimentation, ils feraient pourtant mieux de choisir les fruits et légumes frais. C’est en tout cas la conclusion à laquelle sont parvenus les experts de l’association 60 Millions de consommateurs.

Pour une récente enquête, l’association a analysé 134 fruits et légumes. Des prélèvements ont été faits sur leurs versions congelées, fraîches ou encore en conserve. Dans la plupart des cas, c’est la version congelée qui a montré une plus forte teneur en pesticides.

Haricots verts, framboises et petits pois sont les plus concernés

La raison de cette différence tient au mode de récolte de ces fruits et légumes. 60 Millions de consommateurs explique ainsi que lorsque les fruits et légumes frais sont conservés à température ambiante quelques jours après la récolte, ceux qui sont destinés à être vendus en surgelés sont congelés juste après la cueillette. Les molécules des pesticides n’ont alors pas le temps de se dégrader.

Tous les fruits et légumes surgelés ne sont cependant pas à bannir. Selon cette étude, les haricots verts, les framboises et les petits pois sont ceux qui contiennent le plus de pesticides, contrairement aux ananas, aux tomates et aux champignons de Paris, qui n’en contiennent presque pas.

À lire aussi Certaines carottes bio contiennent plus de pesticides que des non-bio