Actualités | Électricité : la polémique gronde autour des compteurs Linky
Actualités

Électricité : la polémique gronde autour des compteurs Linky

Sybille De-la-rocque Publié par Sybille De-la-rocque - le 25 juil. 2016
Compteur Linky

Les compteurs Linky sont-ils dangereux pour la santé ? C’est ce que semblent croire de nombreuses associations et communes, qui refusent en bloc l’installation de ces compteurs électriques nouvelle génération.

Les compteurs Linky diffusent des ondes électromagnétiques

Les compteurs Linky commencent, non sans mal, à faire leur apparition dans les communes françaises. Ces dispositifs nouvelle génération distribués par Enedis (ancien ERDF), censés permettre la facturation d’électricité en fonction de la consommation exacte des foyers et non plus en fonction d’estimation, font largement débat.

De nombreuses associations et communes militent contre l’installation de ces nouveaux compteurs dits « intelligents » en raison des ondes, accusées d’être mauvaises pour la santé, que ces derniers diffusent. C’est le cas de la commune de Gonneville-sur-Mer, dans le Calvados, dont le conseil municipal s’est prononcé contre les changements de compteurs, en raison des « émissions d’ondes » qui « ont été classées potentiellement cancérigènes par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les installations électromagnétiques n’étant pas blindées, le risque sanitaire devient important pour les enfants en bas âge », ont encore noté les membres du conseil municipal.

Aucun moyen légal de refuser l’installation d’un compteur Linky

Face à ces attaques, les responsables d’Ennedis assurent que ces boîtiers ne représentent aucun danger notable pour la santé et que les arguments de leurs détracteurs sont « sans fondements ». Une question demeure : les communes ont-elles vraiment le pouvoir de refuser l’installation de ces compteurs ? L’association UFC-Que Choisir s’est penchée sur le problème et rappelle que pour la plupart, les communes françaises ont concédé le service de distribution d’électricité à des syndicats départementaux. Les décisions des conseil municipaux n’ont alors qu’une valeur symbolique.

Pour ce qui est des particuliers, l’association de défense des consommateurs note que la seule manière de refuser un compteur serait de ne pas ouvrir sa porte à l’installateur. Une méthode qui ne serait pas valable longtemps, dans la mesure où les clauses contractuelles d’Enedis stipulent l’obligation d’accepter l’évolution des compteurs. Si le consommateur s’entêtait à refuser l’installation d’un compteur Linky, il s’exposerait tout simplement à une coupure d’électricité.