Actualités | Longues maladies : des frais cachés malgré une prise en charge de la Sécu
Actualités

Longues maladies : des frais cachés malgré une prise en charge de la Sécu

Publié par Nathalie Jouet - le 31 oct. 2016

Les patients atteints d’une maladie de longue durée bénéficient de la prise en charge à 100 % par l’Assurance-maladie des frais de santé liés à leur pathologie. Toutefois, dans les faits, de nombreux frais restent à la charge des malades en affection longue durée (ALD).

Une double peine pour les patients

Une étude menée par l’Observatoire citoyen des restes à charge en santé expose la double peine supportée par les patients atteints de cancer, diabète ou d’insuffisance chronique par exemple. Ces derniers ont des restes à charge pouvant s’élever jusqu’à 752 € par an. Les patients en ALD, plus malades, seraient ainsi davantage exposés aux restes à charge.

Comme c’est le cas pour les assurés sociaux, les malades en ALD font face à de nombreux frais cachés, à cause de soins mal ou pas remboursés, des dépassements d’honoraires, ou des suppléments. Cependant, le recours fréquent aux soins aggrave leurs situations. Ceci est d’autant plus important que la maladie a souvent des conséquences sur leurs revenus et leurs carrières professionnelles.  

Réduire les dépenses grâce aux complémentaires

Pourquoi prendre une mutuelle lorsque tout est pris en charge à 100 % ? Cette question interpelle un bon nombre de personnes en ALD. En réalité, dans certains cas, les complémentaires santé peuvent être utiles.

L’Observatoire a montré grâce à des simulations que, les complémentaires peuvent prendre en charge 36 à 89 % du reste à charge moyen en fonction du contrat souscrit. Cependant, l’accès à ces contrats représente également un coût important pour les usagers.