Actualités | Passagers indisciplinés et violents : la bête noire des compagnies aériennes
Actualités

Passagers indisciplinés et violents : la bête noire des compagnies aériennes

Perrine Derobien Publié par Perrine Derobien - le 9 déc. 2016
Passagers avion

À quand l’éthylotest pour monter à bord d'un avion ? L'alcool est responsable de comportements indisciplinés voire violents de la part des passagers. Des incidents en augmentation et dont se plaignent les compagnies aériennes.

Augmentation du nombre de passagers violents dans les avions

L’Association internationale du transport aérien (IATA) vient de réaliser une étude auprès de 190 compagnies aériennes. Plus de la moitié considèrent que la fréquence des actes violents a augmenté durant ces cinq dernières années.

« Les passagers indisciplinés constituent une préoccupation majeure » pour les compagnies aériennes. En 2015, 40 % d'entre elles ont dû dérouter un vol en raison « d'un passager violent, en état d'ébriété ou drogué dans 23 % des cas ». L’association a dénombré 10 854 incidents, dont 11 % étaient des agressions physiques visant le personnel de bord ou les autres passagers.

La plupart des incidents sont classés de « niveau 1 ». Cela concerne les agressions verbales ou le refus de suivre les instructions qui leur sont données à bord. Des situations pour lesquelles les membres de l’équipage sont formés et qu'ils arrivent à contrôler dans la majeure partie des cas.

Principal responsable : l'alcool

L’IATA déplore que dans « 60 % des cas, les auteurs des incidents ne peuvent pas être poursuivis en raison d'un vide juridique ».  L’association appelle « les gouvernements à adopter les outils légaux pour sanctionner ces faits ».

La consommation excessive d’alcool des passagers étant souvent responsable de leur comportement violent ou indiscipliné, l’IATA propose de prendre certaines mesures. Elle a notamment cité une initiative menée en 2014, par l'aéroport de Londres-Gatwick, contre le « binge drinking » (consommation d'alcool ponctuelle importante) avant les vols. Le nombre d'incidents à bord aurait alors baissé de manière significative : -50 % pour les vols vers Ibiza. « Sans alcool, le voyage est plus cool » !