Actualités | Pourquoi les retraites complémentaires risquent de baisser dès 2019
Actualités

Pourquoi les retraites complémentaires risquent de baisser dès 2019

Publié par Marie-eve Wilson-jamin - le 9 nov. 2017

Les organisations syndicales et le patronat négocient les futures règles du système de retraites complémentaires du privé. Elles prévoient de jouer sur les niveaux des pensions en cas de déficit.

Les retraites complémentaires du privé pourraient diminuer dès 2019

Voici une mauvaise nouvelle en cette fin d'année. Le montant des retraites complémentaires du privé pourrait diminuer pour compenser un éventuel déficit qui pourrait s’élever à deux milliards d’euros en 2019, selon Le Parisien. Une négociation entre les partenaires sociaux et le Medef est en cours pour trouver un accord. 

« Ce qui est proposé, c’est une baisse générale des pensions, comme le demande le Medef », estime Marie-José Kotlicki, de l’Ugict-CGT, la fédération des cadres. De son côté, un membre de la CFDT tempère : « Ces ajustements automatiques ne joueront qu’en cas de dérives : si le régime ne dispose pas d’une réserve financière égale à six mois de prestations. Et tous les quatre ans, les partenaires sociaux pourront décider de réajuster les curseurs ».

Avec un déficit financier estimé à 2 milliards d'euros, les retraites pourraient diminuer de 9 % sur quinze ans

Au 1er janvier 2019, le nouveau régime de retraite complémentaire, né de la fusion de deux caisses, l'Agirc (pour les cadres) et l'Arcco (pour tous les salariés), pourra donc moduler le niveau des pensions en cas de déficit financier. Ce nouveau système, qui fait partie de l’accord signé le 30 octobre 2015, s'appuiera sur « la valeur de service du point » qui sert d'étalon au montant des retraites complémentaires. 

Au final, comme le déficit financier devrait atteindre deux milliards d’euros en 2019, selon les estimations, les sommes versées aux retraités pourraient ainsi diminuer de 9 % sur quinze ans. Et Le Parisien n'est pas très optimiste pour l'avenir : « Pour 100 euros cotisés par an, on passerait de 7,25 euros de pension en 2018 à 5,77 euros en 2033».

Pour en savoir plus : Régime de retraites : vers une aggravation de la situation financière