Santé / Bien-être | Que deviennent les médicaments non-utilisés ?
Santé / Bien-être

Que deviennent les médicaments non-utilisés ?

Emilia Capitaine Publié par Emilia Capitaine - le 25 mai 2017
médicaments

Chaque année, de nombreux Français ramènent leurs médicaments non-utilisés en pharmacie. Ceux-ci sont acheminés vers des incinérateurs où ils seront détruits de façon sécurisée, afin d’éviter tout risque de contamination environnementale.

Les pharmacies sont obligées de les récupérer

80 % des Français affirment ramener dans les pharmacies les médicaments qu’ils n’ont pas utilisés, selon un sondage réalisé par l’institut BVA pour Cyclamed, l’association qui collecte les médicaments non utilisés. Les pharmacies ont quant à elles une obligation légale de récupérer les médicaments et les pharmaciens sont chargés de s’assurer que les sacs ramenés par les patients ne contiennent que des médicaments.

Les médicaments rapportés doivent être dans leur emballage d’origine. À cette condition, tous les médicaments, sous toutes leurs formes, peuvent être collectés par les pharmacies : flacons, ampoules, comprimés, sachets, etc.   

Les médicaments sont acheminés vers des incinérateurs

Le système de collecte des médicaments non-utilisés est financé par les laboratoires pharmaceutiques. Ces derniers versent une cotisation de 0,19 centime d’euros par boîte de médicaments vendue en pharmacie.

Depuis 2008, il est impossible d’utiliser ces médicaments non-utilisés à des fins humanitaires. Les médicaments sont donc récupérés par des grossistes-répartiteurs qui les acheminent vers des incinérateurs, où ils seront détruits dans des conditions très précises, afin d’éviter toute contamination environnementale.

À lire aussi : Et si vous notiez vos médicaments ?