Actualités | Quels types de climats en Outre-Mer ? Point complet
Actualités

Quels types de climats en Outre-Mer ? Point complet

Laura J. Publié par Laura J. - le 25 avr. 2022

Dans un précédent article, nous expliquions point par point comment fonctionnait le climat de la Métropole. Oui, mais qu’en est-il du reste des territoires français ? Dans le deuxième volet de ce dossier spécial, nous revenons donc sur les caractéristiques des climats d’Outre-Mer. De Saint-Pierre-et-Miquelon aux Antilles en passant par la Réunion, la Nouvelle Calédonie, la Polynésie ou encore la Guyane, préparez-vous à un grand tour du monde à travers cette visite des conditions météo des DOM TOM ! Pour couvrir au mieux cette grande variété, explorons ces régions une à une.

Saint-Pierre-et-Miquelon

A une vingtaine de kilomètres de l’archipel canadien de Terre Neuve, Saint-Pierre-et-Miquelon est un territoire français peu peuplé (si l’on ne compte pas les phoques et autres oiseaux de mer). Vous vous en doutez puisque nous avons mentionné la présence du Canada, il faut s’attendre au grand froid ici !

Bien que ce territoire soit situé à la même latitude que Nantes, le climat est de type maritime polaire, c’est-à-dire qu’il ressemble fortement à celui de l'Islande ou bien encore de la Norvège. Au mois le plus froid, celui de février, la température moyenne mensuelle tourne autour de - 3,6 °C pour grimper à 15,7 °C en août.

Les vents y sont fréquemment forts, surtout d'octobre à avril, et le risque de remontée de cyclones tropicaux demeure très élevé entre août et octobre. Côté précipitations, elles sont fréquentes et relativement importantes (environ 1 300 mm par an).  Enfin, entre juin et juillet, il faut compter avec le brouillard qui est alors fréquent.

Les Antilles, La Réunion, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie

Nous avons pris la liberté de regrouper ces différents territoires disséminés partout autour du globe car le climat y est très similaire : il est de type maritime tropical, avec de faibles différences de températures autour du calendrier.

L'hiver y constitue la saison sèche alors que l'été est la saison humide ponctuée par des cyclones. Les précipitations sont importantes, surtout sur les reliefs. L'alizé y souffle toute l'année et la côte exposée au vent est plus arrosée et frappée par les vagues que la côte dite sous le vent.

Aux Antilles, la saison sèche coure de mi-janvier à mars alors que celle des pluies et cyclones coure de juin à novembre. Pour les autres régions (c'est-à-dire La Réunion, Mayotte, Wallis et Futuna, Nouvelle-Calédonie et Polynésie) : la période allant des mois de novembre/décembre à mars/avril correspond à la saison chaude humide et présente de forts risques de cyclones. La saison sèche coure en revanche de mai/juin à septembre/octobre.

La Guyane

Seul territoire du continent sudaméricain, la Guyane française connait un climat de type équatorial. Ici aussi, les températures varient très peu au cours des 12 mois de l'année, mais on y distingue par contre quatre saisons différentes : celle des pluies d'avril à juin, la saison sèche entre juillet et mi-novembre, la petite saison des pluies qui débute fin novembre et s’étire jusqu’à fin février, et enfin le petit été de mars. Les précipitations sont abondantes mais les cyclones sont absents.

Que vous résidiez dans ces zones ou que vous envisagiez de vous y rendre pour vos prochaines vacances, n’hésitez pas à vous abonner à notre Newsletter ou bien à consulter cette page pour suivre en temps réel la météo locale !