Actualités | Un spécimen de l'espèce de cétacé la plus menacée au monde retrouvé sur une plage
Actualités

Un spécimen de l'espèce de cétacé la plus menacée au monde retrouvé sur une plage

Publié par Sybille De-la-rocque - le 28 avr. 2017
© Par Paula Olson, NOAA - http://www.fisheries.noaa.gov/pr/species/mammals/porpoises/vaquita.html, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=30588297

Un Marsouin du Pacifique s’est échoué sur une plage du Golfe de Californie, mercredi 27 avril 2017, sans doute victime de contrebandiers. Une découverte qui relance l’urgence de protéger cette espèce, qui ne compterait aujourd’hui plus que 30 individus.

La contrebande, principale menace pour les Marsouins du Pacifique

Le Marsouin du Pacifique est plus que jamais en danger et la récente découverte d’un cadavre sur une plage du Mexique a récemment replacé dans l’actualité l’urgence de définir des moyens de sauvegarde de cette espèce. Connu sous le nom de « Vaquita marina », autrement dit « vachette de mer », cet animal est également le plus petit cétacé du monde.

C’est au nord de San Felipe, sur une plage du Golfe de Californie, que l’animal, mesurant 115 cm de long, a été retrouvé, le 27 avril dernier. En état de décomposition avancé, le petit cétacé portait visiblement des traces montrant qu’il aurait été pris dans un filet dérivant, sans doute utilisé par des contrebandiers.

Il ne resterait plus que 30 Marsouins du Pacifique dans les eaux du Golfe de Californie

C’est le quatrième événement de ce type depuis le début de l’année et il survient à peine quelques jours après que le gouvernement a annoncé la mise en place d’un plan pour protéger les membres de cette espèce, en créant des sortes de réserves naturelles closes. Une mesure à laquelle se sont opposées des associations de défense des animaux, qui estiment que la captivité pourrait également nuire à la survie de l’espèce.

L’urgence de trouver une solution pour protéger ces animaux se fait toutefois de plus en plus pressante, car les Marsouins du Pacifique sont aujourd’hui considérés comme l'une des espèces les plus vulnérables au monde. Selon un dernier recensement, réalisé en 2016 et publié en février dernier, il ne resterait plus que 30 individus dans le Golfe de Californie. Ils étaient 600 en 1997.

À lire aussi : Extinction du premier mammifère à cause du climat