Santé / Bien-être | Grippe : pas assez de vaccinés, infirmières et médecins compris
Santé / Bien-être

Grippe : pas assez de vaccinés, infirmières et médecins compris

Publié par Jean-baptiste Giraud - le 23 oct. 2018
© © Shutterstock

La campagne de vaccination contre la grippe hivernale a débuté la semaine dernière, mais une étude révèle que la couverture vaccinale demeure insuffisante. Y compris chez les médecins...

Pas assez de professionnels de santé vaccinés

« Faites-vous vacciner ». C'est, en substance, le message qu'Agnès Buzyn, ministre de la Santé, lance aux professionnels de santé. Une charte signée entre le ministère et les différents ordres professionnels leur rappelle d'ailleurs ce leitmotiv.

D'après les dernières études statistiques, les professionels de santé sont les mauvais élèves de la classe en matière de vaccination contre la grippe. Seuls un quart d'entre eux sont protégés à l'entrée de l'hiver, alors que leur risque de contracter la maladie et de la propager est démultiplié. 

Par ailleurs, la couverture vaccinale des personnes à risque est elle aussi défaillante. Moins de la moitié seulement des personnes agées, des malades chroniques ou des femmes enceintes, sont protégés contre le virus de la grippe d'une année sur l'autre. 

C'est d'autant plus regrettable que, pour les personnes âgées en particulier, le risque de succomber prématurément à cause de la grippe est réel. Sur les 13.000 décès provoqués par la grippe l'an dernier en France, près de 9 malades sur 10 étaient âgés de plus de 85 ans...

Pas de vaccins homéopathiques contre la grippe

Autre motif de déploiement massif de la campagne vaccinale : la grippe encombre les urgences. L'an dernier, 75.000 consultations en urgence étaient liées à cette maladie. 

À noter par ailleurs que les pharmaciens sont incités à ne pas promouvoir les médicaments homéopathiques revendiquant un rôle « vaccinal », ce qui est un non-sens scientifique. L'Ordre des pharmaciens recommande même de porter plainte contre les auteurs de telles publicités qui peuvent induire en erreur les patients-consommateurs... 

À lire aussi : Grippe : le virus se transmet par une simple respiration