Santé / Bien-être | Probiotiques et prébiotiques : quèsaco ?
Santé / Bien-être

Probiotiques et prébiotiques : quèsaco ?

Publié par Marie Desbonnet - le 4 sept. 2017

Pour se maintenir en forme ou pour restaurer sa flore intestinale après la prise d’antibiotiques, les probiotiques et prébiotiques sont parfaits. On fait le point sur leur action sur notre santé !

La flore intestinale et la prise d’antibiotiques

Des milliards de bactéries sont présentes dans votre intestin et forment le microbiote intestinal. Ces micro-organismes participent au bon déroulement de votre digestion et contribuent à votre forme. Un déséquilibre de la flore peut engendrer des inflammations et provoquer une fatigue générale.

Les antibiotiques « tuent » les mauvaises bactéries. Problème : ils attaquent également certaines bonnes bactéries et déséquilibrent ainsi la flore.

L’importance des probiotiques

Les probiotiques permettent une meilleure synthèse des vitamines contenues dans les aliments que nous mangeons et permettent une meilleure absorption des nutriments. Notre corps profite ainsi des bienfaits de l’alimentation.

La prise de probiotiques peut se faire via l’alimentation naturelle ou via des compléments alimentaires sous forme de cure. Il vaut mieux prendre votre ampoule ou votre cachet au milieu des repas, et accompagner votre cure de prébiotiques et de vitamine C.

Les aliments riches en probiotiques

L’idéal est d’augmenter sa consommation naturelle de probiotiques en choisissant consciencieusement ses aliments au quotidien :  

Quelques exemples de sources de probiotiques :

- laits fermentés
- yaourts à la grecque ou au bifidus
- kéfir
- choucroute
- miso japonais
- spiruline
- chlorelle 

Le rôle des prébiotiques

Les prébiotiques sont des fibres ou des sucres naturels (inuline ou cellulose par exemple) qui apportent de l’énergie aux probiotiques pour les aider à se développer dans l’intestin. L’alimentation industrielle amène peu de prébiotiques à l’organisme et celui-ci souffre fréquemment de carence. Plutôt que d’ingérer de plus en plus de probiotiques, il faut parfois simplement penser à augmenter sa consommation de prébiotiques.

Les aliments riches en prébiotiques

Parmi les aliments riches en prébiotiques, on retrouve les poireaux, les artichauts, l’ail, l’oignon, le miel, les bananes, les pommes et les oranges.