Écologie | Les aides financières pour réduire sa facture d’électricité
Écologie

Les aides financières pour réduire sa facture d’électricité

Laura J. Publié par Laura J. - le 11 nov. 2022

Le réchauffement climatique est désormais une réalité ; aussi nous faut-il tenter de limiter la casse. En plus de cela, une inflation galopante touche notamment le prix de l’énergie et nous incite à diminuer notre consommation, afin de ne pas voir nos factures d’électricité s’envoler. L’Etat a donc décidé de débloquer des aides qui permettent aux foyers de profiter de coups de pouce pour payer l’addition. Dans cet article, nous allons vous présenter les différentes alternatives auxquelles vous aurez peut-être droit dans les semaines et mois qui viennent.

Ma Prime Rénov

Vous le savez très certainement, l’une des principales manières de réaliser des économies d’énergie, c’est d’avoir un logement bien isolé. Pour dire adieu aux passoires thermiques, le gouvernement a donc mis en place des aides incitant les propriétaires à faire des travaux de rénovation.

La Prime Rénov qui remplace le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (aussi appelé CITE) permet de recevoir jusqu’à 20 000 € pour optimiser l’isolation des habitations. La somme accordée dépendra bien entendu entre autres de la nature des travaux et des revenus des bénéficiaires. Pourront être couvertes toutes les améliorations concernant :

  • L’isolation
  • Le chauffage
  • La ventilation
  • L’audit énergétique

Le chèque énergie

En fonction de la composition du foyer, le chèque énergie peut être compris entre 48 € et 277 €. Pour l’obtenir, les ménages n’ont aucune démarche administrative à réaliser. Les chèques sont en effet directement attribués aux bénéficiaires éligibles, soit 40 % de la population la plus modeste.

Avec cette option, vous pouvez payer vos factures d’électricité, mais aussi de gaz ou bien d’autres combustibles comme du fioul ou du bois.

Fin 2022, début 2023, un autre chèque sera également envoyé et sera cette fois d’un montant compris entre 100 € et 200 €.

La Prime Énergie

Vous souhaitez optimiser la performance énergétique de votre habitation ? Dans ce cas, vous aurez peut-être droit à celle que l’on surnomme  « Coup de pouce isolation » ou « Coup de pouce chauffage », la Prime Energie.

La somme que vous pouvez percevoir n’est pas plafonnée, et ça, c’est un vrai avantage. Le montant dépendra simplement du niveau d’économie d’énergie engendré par les travaux, de la nature de ces derniers et de vos revenus, bien évidemment. Sachez aussi que ces aides pourront être offertes sous différentes formes, à savoir :

  • Une prime, c’est-à-dire un virement sur votre compte bancaire
  • Des bons d’achat ou des réductions
  • Des prêts à taux intéressant
  • Des conseils et diagnostics techniques

L’aide rénovation énergétique d’Action Logement

Cette option vise en théorie à inciter les foyers à réaliser des travaux d’isolation thermique, mais elle peut également être distribuée en cas d’installation d’un nouveau système de chauffage. Deux montants peuvent être alloués :

  • 20 000 € si le propriétaire occupe le bien en question ;
  • 15 000 € s’il le loue.

Si des travaux restent encore à financer, la subvention peut alors aussi être associée à un prêt qui viendra compléter le tout. Ce dernier pourra atteindre 30 000 €.

Les aides à l’installation de panneaux solaires

Nous tentons autant que possible de délaisser les énergies fossiles pour les énergies renouvelables. L’installation de panneaux solaires dans les habitations est alors un enjeu clé pour la transition énergétique. Le gouvernement a ainsi décidé dans cette optique de financer une partie de ces travaux très couteux. Plusieurs aides peuvent donc être réclamées par les propriétaires dont :

  • La prime à l’autoconsommation photovoltaïque ;
  • Les financements par l’Agence nationale de l’habitat.